Le Japon va prolonger de deux semaines l'état d'urgence en place sur la capitale et son agglomération face au coronavirus, à moins de cinq mois de l'ouverture des Jeux olympiques de Tokyo prévus cet été, ont annoncé vendredi les autorités. L'état d'urgence, qui consiste principalement à demander aux bars et restaurants de fermer le soir à 20H00, avait été levé le 28 février dans six départements et devait prendre fin ce dimanche dans le Grand Tokyo.
La mesure mise en place début janvier a initialement permis de réduire le nombre quotidien d'infections, mais celui-ci stagnait dans la capitale ces dernières semaines, représentant toujours une menace d'engorgement du système de santé.
Le porte-parole du gouvernement Katsunobu Kato a annoncé vendredi que l'état d'urgence serait prolongé à Tokyo et dans trois départements limitrophes jusqu'au 21 mars, soit quatre jours seulement avant le départ du relais de la flamme olympique à Fukushima. "Concernant la situation critique du nombre de lits d'hôpitaux disponibles" à Tokyo et dans son agglomération, "il ne semble pas que la pression diminue de manière constante", a jugé M. Kato. La moyenne sur sept jours du nombre quotidien d'infections était stable depuis une semaine, à environ 270 cas par jour.
Pékin 2022
Demandez le programme ! Horaires, diffusion et tout ce qu'il faut savoir sur les JO de Pékin 2022
IL Y A 7 HEURES
Le Premier ministre japonais Yoshihide Suga a présenté ses excuses pour l'extension imminente de la mesure qui devait être annoncée officiellement vendredi soir, assurant que le gouvernement "faisait tout son possible pour éviter une nouvelle hausse" des infections. Malgré une flambée des cas en décembre-janvier derniers, le Japon a connu une épidémie de Covid-19 relativement faible, avec quelque 8.000 décès officiellement recensés depuis l'apparition du Covid-19.
Les organisateurs des JO, qui doivent s'ouvrir le 23 juillet dans la capitale nippone, préparent des mesures sanitaires très strictes permettant selon eux d'organiser l'événement de manière sûre, même sans exiger des participants qu'ils soient vaccinés ou s'isolent à leur arrivée dans le pays.
Le Japon a lancé le mois dernier la première étape de sa campagne de vaccination contre le coronavirus, visant d'abord à protéger 40.000 employés de son secteur médical.
Pékin 2022
La flamme olympique allumée sur le site d'Olympie à huis clos
IL Y A 11 HEURES
Jeux Olympiques
Quand Sky Brown se frotte au rock, voilà ce que ça donne...
IL Y A 11 HEURES