Interrogé au Sénat sur l'organisation des JO-2024, alors que ceux de Tokyo doivent se tenir cet été dans des conditions de sécurité sanitaire drastiques, Tony Estanguet s'est montré rassurant : "le projet est très ambitieux, malgré le contexte on continue à porter cette ambition". Néanmoins, à un peu plus de trois ans de l'évènement, il n'a pas caché que le comité d'organisation Paris-2024, planchait sur plusieurs scénarios quant à la billetterie, qui constitue un tiers des recettes, aux côtés des sponsors et d'une contribution du Comité international olympique (CIO).
Sur la billetterie, "on a commencé à regarder les conséquences" des mesures prises à Tokyo. "Il est bien évidemment trop tôt pour Paris 2024 d'arrêter un modèle sur le programme de billetterie". Mais, a-t-il ajouté, "ce qui est intéressant malgré tout, c' est que quand on réduit le nombre de spectateurs, en face on réduit un certain nombre de dépenses, les dépenses liées à la sécurité, à la restauration, les transports... ". "Il y a une cartographie des risques sur lesquels on travaille avec notre comité d'audit", a-t-il confié. "Probablement, comme à Tokyo, on va avancer dans les prochains mois et années sur différents modèles, en fonction du contexte", a-t-il détaillé.
Paris 2024
J-1000 avant les JO 2024 : Kipchoge défie 2000 coureurs dans les rues de Paris le 31 octobre
IL Y A 6 HEURES
On a sécurisé 53% de l'objectif fin 2020
Questionné par des sénateurs sur l'impact de la crise, Tony Estanguet, a rappelé une première salve d'économies réalisées à la fin 2020 (300 millions d'euros). Le budget du comité d'organisation a été réajusté en décembre à 3,9 milliards d'euros. Sur le volet des sponsors, attendus autour de 1,1 milliard d'euros, Tony Estanguet a assuré qu'il n'y avait "pas de signal d'alerte". "On a sécurisé 53% de l'objectif fin 2020", a-t-il dit. "Notre objectif est de sécuriser les deux tiers des revenus fin 2021", a-t-il ajouté.
Un rapport provisoire de la Cour des comptes ayant fuité dans la presse à l'automne 2020 s'inquiétait de surcoûts. "Nous attendons toujours le rapport définitif, il pourrait arriver dans les prochaines semaines", a-t-il dit. A l'occasion de cette audition, le président de la commission Culture et Education, Laurent Lafon (Union centriste), a annoncé la création d'une mission d'information sur les JO-2024 de Paris.
Paris 2024
Macron veut "mettre le sport au coeur de la nation" avant et après les JO 2024
14/10/2021 À 14:38
Paris 2024
Bach serait inquiet par les résultats des athlètes français à trois ans des JO de Paris
06/10/2021 À 10:56