Le grand rendez-vous : l'individuel comme feu d'artifice ?

C'est l'épreuve la plus singulière du biathlon, son expression la plus pure. Pourtant, dans une saison où les biathlètes français trustent les cérémonies des fleurs, le 20 kilomètres est l'un des rares exercices que les Bleus n'ont pas transformé en triomphe. Pour mieux attendre Zhangjiakou ? L'individuel des Jeux a de quoi offrir à l'équipe de France une, voire des médailles. Mais aussi une course imprévisible, qui sourit régulièrement à ceux que l'on attend moins.
Pékin 2022
Des ralentis à gogo pour revivre les plus belles images des Jeux Olympiques de Pékin 2022
25/02/2022 À 15:16
Les deux courses du genre disputées cette saison ont largement fait fi des hiérarchies établies dans les autres courses. Johannes Boe d'ordinaire si fort dans ce type d'effort ? Aucun podium en deux courses. Quentin Fillon-Maillet ? Au mieux 8e à Ostersund. Pas mieux pour Emilien Jacquelin, 10e à Antholz. Les hommes forts de l'individuel se nomment Sturla Laegreid, vainqueur en début de saison à Ostersund et déjà probant la saison passée (deux succès en trois courses). Dans le clan bleu, les deux hommes les plus solides en 2021 se nommaient Simon Desthieux et Fabien Claude respectivement 3e et 5e du classement de la spécialité.
Mais à l'heure des Jeux, ce faible échantillon n'a qu'une valeur très relative. Parce que les frères Boe sont dans une très belle forme, comme ils l'ont montré sur le relais mixte samedi. Parce que Fillon-Maillet aussi est sur une dynamique des plus positives, et qu'il aura sans doute à cœur de renverser l'ordre du premier podium où Johannes Boe lui avait soufflé l'or au finish. Le goût de la revanche sera aussi dans la bouche d'Emilien Jacquelin, frustré sur le relais mixte mais sur la pente ascendante. Autant de raisons d'espérer pour le contingent français.

Le biathlon tricolore à Pékin : "8 médailles ce n’est pas impossible"

On a aussi hâte de voir

La palme du spectacle pour Tess Ledeux ? Après le goût amer laissé par les deux médailles en chocolat de Ben Cavet et Perrine Laffont sur les bosses, le ski freestyle a en la Plagnarde un atout de choc. Deuxième des qualifications, première même après ses deux premiers sauts, Ledeux est en haut de la liste des prétendantes à la breloque. D'autant qu'il reste un sérieux atout dans sa manche à la championne du monde 2019 du big air : ce double cork 1620° qu'elle est la seule à pouvoir plaquer, comme elle l'a fait lors des X-Games il y a deux semaines.
Calendrier et résultats | Tout sur l'équipe de France | Toutes les vidéos | Tableau des médailles

Double 1260, switch 1080... et petite chute : Comment Ledeux a fait forte impression en qualif

Et si Alexis Pinturault trouvait la voie vers l'or dès son premier essai à Pékin ? Le vainqueur du classement général de la Coupe du monde de ski alpin l'an passé n'arrive pas en Chine dans les meilleures dispositions. Mais débuter sa quête d'un premier titre olympique mardi par le Super-G est peut-être la meilleure nouvelle possible. Il n'y sera pas aussi attendu que sur le combiné, sans la même pression que sur le géant. Médaillé de bronze lors des derniers Mondiaux de Cortina, "Pintu" s'avance comme un outsider. Une posture pour laquelle lui-même assure ne pas avoir "grand-chose à perdre".

Pinturault, en route pour étendre sa trace dans l'histoire du ski français

Un gros kilomètre d'effort pour un immense bonheur ? C'est ce qu'espèrent Richard Jouve et Lucas Chavanat. Les deux Français visent la médaille sur le sprint libre, course chargée en adrénaline. Jouve s'est imposé cette saison comme un des spécialistes de l'épreuve, avec trois podiums en quatre courses, et une deuxième place pour la première fois de sa carrière lors du dernier rendez-vous disputé avant Pékin, lors du Tour de ski. Chavanat avait terminé troisième, derrière Jouve et l'intouchable Johannes Klaebo. L'occasion de lancer ces Jeux est idéale pour les fondeurs tricolores, après les deux médailles de bronze obtenues en 2018 (sprint par équipes et relais).

Jouve, après le podium, la gagne : "Je cherche cette première victoire"

On se demande aussi…

Si Yuzuru Hanyu sera dans les bonnes conditions pour jouer le triplé en patinage artistique face à Nathan Chen. La star japonaise, blessée à la cheville depuis des mois, n'a pas pris part aux entraînements et découvrira la patinoire ce mardi-même pour le programme court. Chen, lui, voudra éviter de revivre le cauchemar de Pyeongchang, où il avait sombré sous la pression sur le programme court (17e).
Si Natalie Geisenberger va signer un cinquième titre olympique, le troisième de rang en individuel en luge. Encore faudra-t-il éviter le piège du virage 13, qui avait envoyé la favorite allemande dans le décor à l'entraînement, heureusement sans gravité.

Natalie Geisenberger

Crédit: Eurosport

Si qui que ce soit pourra priver les Pays-Bas d'un nouveau titre en patinage de vitesse. Le 1500 mètres semble promis au tenant du titre et recordman du monde Kjeld Nuis ou à son compatriote Thomas Krol.

Le chiffre du jour : 3

Le chiffre du jour - Eileen Gu peut-elle faire la passe de trois en freestyle ?

Les Français en lice mardi

Biathlon
Individuel hommes : Quentin Fillon-Maillet, Emilien Jacquelin, Fabien Claude, Simon Desthieux
Ski acrobatique
Big Air femmes : Tess Ledeux
Ski alpin
Super-G hommes : Alexis Pinturault, Matthieu Bailet, Nils Allègre, Blaise Gienzendanner
Ski de fond
Sprint libre femmes : Léna Quintin
Sprint libre hommes : Lucas Chanavat, Richard Jouve, Renaud Jay

Les finales de mardi

Biathlon
09h30 : individuel hommes
Curling
07h05 : finale 3e place tournoi mixte
13h05 : finale
Luge
14h35 : Luge monoplace femmes 4e et dernière manche
Patinage de vitesse
11h30 : 1500 m hommes
Ski acrobatique
03h00 : Big Air femmes Finale 1re manche
03h22 : Big Air femmes Finale 2e manche
03h45 : Big Air femmes Finale 3e manche
Ski alpin
04h00 : Super-G hommes
Ski de fond
12h47 : Sprint libre femmes Finale
13h00 : Sprint libre hommes Finale
Snowboard
08h36 : Slalom géant femmes Finale
08h43 : Slalom géant hommes Finale
Pékin 2022
Guerre en Ukraine : le CIO accuse Moscou d'avoir violé la trêve olympique
24/02/2022 À 13:47
Pékin 2022
"Il est champion olympique !" Quand les commentateurs d'Eurosport s'enflamment à travers l'Europe
23/02/2022 À 10:48