Getty Images

Gabriella Papadakis désignée porte-drapeau pour la cérémonie de clôture

Papadakis désignée porte-drapeau pour la cérémonie de clôture
Par Eurosport

Le 24/02/2018 à 16:23Mis à jour Le 24/02/2018 à 17:17

Gabriella Papadakis a été désignée porte le drapeau de la délégation française pour la cérémonie de clôture des Jeux Olympiques de Pyeongchang. La Française, qui a été recommandée par Martin Fourcade, a été médaillée d'argent en danse avec Guillaume Cizeron, qui l'accompagnera en tête de l'équipe de France.

Martin Fourcade voulait passer la main. Il ne voulait pas avoir encore une fois cet honneur. Humble, le biathlète tricolore, qui a marqué ces Jeux de Pyeongchang de son empreinte, a donc appelé à choisir "un symbole fort pour l’avenir de la France". Et après concertation avec Denis Masseglia - le président du CNOSF – et les présidents de fédération et le chef de mission, le choix s'est porté sur Gabriella Papadakis, qui portera le drapeau de la délégation française lors de la cérémonie de clôture et sera accompagnée par Guillaume Cizeron.

Alors que Perrine Laffont ou Julia Pereira de Sousa Mabileau sont déjà rentrées en France après leur beau parcours en Corée du Sud, Gabriella Papadakis s'est imposée comme une évidence. "La performance de Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron méritait d’être mise à l’honneur, a expliqué Martin Fourcade sur le site de France Olympique. C’est donc Gabriella qui a été désignée officiellement pour porter le drapeau lors de cette cérémonie et, naturellement, Guillaume l’accompagnera."

Un bel honneur. Et un beau geste de la part de Martin Fourcade. Avec ses trois médailles d'or glanées durant cette quinzaine olympique, l'ogre catalan, qui a marqué l'histoire des sports d'hiver tricolores, avait pourtant le profil idéal. Mais ayant déjà eu cette chance, il voyait les choses différemment. "On avait pensé à moi à l’origine, parce que la tradition veut que ce soit l’athlète le plus performant des Jeux qui porte le drapeau pour la cérémonie de clôture. Cela avait été ma chance et un grand bonheur lors des Jeux Olympiques de Sotchi, en 2014. En ayant été désigné porte-drapeau de la délégation française pour PyeongChang 2018, j’ai vécu un moment exceptionnel", s'est-il justifié dans un message qui n'a pas surpris après sa déclaration de vendredi : "Je pense que le porte-drapeau de la cérémonie de clôture doit symboliser l'avenir et je ne suis pas sûr d'être l'athlète qui symbolise le plus l'avenir en équipe de France".

Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron héritent de chance. C'est une belle manière de conclure leurs Jeux, où ils n'ont pas été très gâtés par la chance. Après avoir vu le costume de Gabriella Papadakis se découdre lors du programme court de la compétition de danse sur glace, ils ont pourtant réagi de superbe manière en signant un nouveau record du monde dans leur exercice préféré, le programme libre. Mais pour 79 petits centièmes, ils ont finalement vu l'or s'envoler au profit des Canadiens les Canadiens Tessa Virtue et Scott Moir. Au final, ils ont ramené l'argent. En champions qu'ils sont. Prenant date pour la suite. Car à 22 ans pour elle et 23 ans pour lui, les doubles champions du monde (2015 et 2016) et quadruples champions d'Europe en titre (2015-2018) ont encore l'avenir devant eux. Comme le voulait Martin Fourcade.

0
0
Nouvelles vidéos