Eurosport

Jeudi au crible : Géant, descente, biathlon, snowboardcross... journée de folie à Pyeongchang !

Jeudi au crible : Géant, descente, biathlon, snowboardcross... place au Super Thursday !
Par Eurosport

Le 14/02/2018 à 17:17Mis à jour Le 15/02/2018 à 09:47

JO PYEONGCHANG 2018 - Si les conditions météo le permettent, la journée de jeudi s'annonce très riche à Pyeongchang, avec pas moins de neuf titres olympiques en jeu. On vous résume tout ça.

Biathlon – Individuel (15km) dames

Quand ? Départ à 9h15

Mais, attention, car les outsiders sont nombreux. A commencer par la tenante du titre, Domracheva, encore dans le coup cette année (5e) en Coupe du monde mais dans le dur pour l’instant à Pyeongchang. A surveiller aussi, Kaisa Mäkäräinen, actuelle n°1 mondiale mais décevante jusqu’à présent, ou Anastasia Kuzmina. Côté français, la bonne forme d’Anaïs Bescond pourrait leur offrir des possibilités… A condition de bien régler la mire au tir.

Les Françaises à suivre : Célia Aymonier, Anaïs Bescond, Anaïs Chevalier, Justine Braisaz

La stat à avoir en tête : 1. Si elle parvient à s’imposer, Dahlmeier deviendrait la première athlète allemande à décrocher trois médailles d’or lors de mêmes JO (hiver comme été).

Notre podium :

1. Laura Dahlmeier (ALL)

2. Kaisa Mäkäräinen (FIN)

3. Darya Domracheva (BLR)

Laura Dahlmeier lors des JO de Pyeongchang

Laura Dahlmeier lors des JO de PyeongchangGetty Images

Biathlon - Individuel (20km) messieurs

Quand ? Départ à 12h20

Difficile de dégager une hiérarchie pour cette course puisqu'il n'y a eu que deux individuels en Coupe du monde cette saison. La première remportée par Johannes Boe fin novembre à Östersund. La seconde gagnée par Martin Fourcade mi-janvier à Ruhpolding. Les deux meilleurs biathlètes du moment, qui sont aussi les deux plus rapides sur les skis, seront donc forcément les deux principaux favoris d'une épreuve longue où la moindre faute au tir coûte cher (une minute de pénalité). Et compte tenu des conditions climatiques et du vent qui souffle à Pyeongchang depuis le début de ces Jeux, ceux qui réussiront des 20/20 au tir ne devraient pas être loin de la vérité pour monter sur le podium de ce 20km.

Les Français à suivre : Martin Fourcade, Simon Desthieux, Antonin Guigonnat, Emilien Jacquelin

La stat à avoir en tête : 2. Après avoir conservé son titre olympique en poursuite, Martin Fourcade pourrait faire de même en individuel. Et devenir le premier à conserver sa couronne dans cette épreuve depuis Magnar Solberg (1968 et 1972).

Notre podium

1. Martin Fourcade (FRA)

2. Johannes Boe (NOR)

3. Benedikt Doll (ALL)

Martin Fourcade sur le sprint

Martin Fourcade sur le sprintGetty Images

Patinage de vitesse - 10 000m hommes

Quand ? A partir de 12h

Encore du patinage de vitesse, encore un festival des Pays-Bas ? C'est probable. Mais les Néerlandais ne réussiront pas la même performance qu'il y a quatre ans à Sotchi, où ils avaient trusté les trois places du podium avec Kramer, Bergsma et De Jong. Seuls les deux premiers seront présents cette fois et feront encore office de grands favoris. Surtout Kramer, qui a montré sa bonne forme en étant titré sur le 5000m.Mais les Néerlandais devront se méfier de la concurrence belgo-coréenne.

Respectivement 4e et 5e à Sotchi, le Sud-Coréen Seung-Hoon Lee - champion olympique en 2010 et forcément très motivé à domicile - et le Belge Bart Swings voudront cette fois briser l'hégémonie néerlandaise sur le podium et, pourquoi pas, créer la surprise dans la course à l'or olympique. Attention également à l'Allemand Patrick Beckert, bronzé aux Mondiaux d'Heerenveen 2015 et de Ganneung 2017 sur la distance et qui aura l'avantage de s'élancer dans la même série que Kramer.

La stat à avoir en tête : 34. Depuis les JO de Sarajevo en 1984, soit depuis 34 ans, les Néerlandais ont toujours placé - au moins - un coureur sur le podium du 10 000m hommes. Pire, lors des cinq derniers JO, les Pays-Bas ont trusté 11 des 15 médailles distribuées.

Notre podium

1. Sven Kramer (P-B)

2. Jorrit Bergsman (P-B)

3. Seung-Hoon Lee (COR)

Sven Kramer

Sven KramerGetty Images

Ski de fond - 10km libre dames

Pas de révolution sur le 10km libre dames mais une petite sensation quand même. La Norvégienne Ragnhild Haga est devenue championne olympique de l'épreuve, jeudi, à Pyeongchang après une course pleine de maîtrise où elle a bousculé la hiérarchie. Elle a devancé la Suédoise Charlotte Kalla et le duo Marit Bjoergen (Norvége) / Krista Parmakoski (Finlande), en bronze.

Bjoergen, jamais titrée sur un 10Km olympique (classique ou libre), a malgré tout remporté une 12e médaille olympique et égalé le record de médailles en ski de fond détenu par le mythique Björn Daehlie (12 médailles). Bjoergen peut espérer égaler Ole Einar Bjoerndalen (13 médailles), sportif le plus médaillé des Jeux d'hiver.

Notre podium :

1. Ragnhild Haga (NOR) : 25'00"5

2. Charlotte Kalla (SUE) : +20"3

3. Marit Bjoergen (NOR) / Krista Parmakoski (FIN) : +31"9

Ragnhild Haga lors des JO de Pyeongchang

Ragnhild Haga lors des JO de PyeongchangGetty Images

Luge - Relais par équipes

Quand ? A partir de 13h30

Une seule question : qui pourra ne serait-ce qu'inquiéter l'équipe d'Allemagne dans ce relais ? Introduite en 2014 à Sotchi, cette épreuve va forcément faire la part belle au voisin d'outre-Rhin, qui écrase ce sport depuis de nombreuses années. Tenants du titre, les Allemands ont encore trusté les titres et les podiums dans les différentes épreuves depuis le début des Jeux. Doublé chez les femmes (Natalie Geisenberger en or, Dajana Eitberger en argent), or (Tobias Wendl et Tobias Arlt) et bronze (Toni Eggert et Sascha Benecken) en double et (seulement) bronze chez les hommes (Johannes Ludwig) où la légende Felix Loch (trois titres olympiques depuis 2010) n'a terminé que 5e. Bref, il y aura treize pays au départ et à la fin, c'est très probablement l'Allemagne qui gagnera, pour faire grimper encore un peu plus son compteur de médailles.

La stat à avoir en tête : 4/6. L'Allemagne n'a remporté "que" quatre des six relais disputés en Coupe du monde cette saison, pour une deuxième place et une disqualification. Il y a donc de la place pour la concurrence. Enfin un peu.

Notre podium

1. Allemagne

2. Autriche

3. Canada

Mikaela Shiffrin

Mikaela ShiffrinGetty Images

Ski alpin - Géant dames

Grosse déception pour la Française Tessa Worley qui n'a pas pu mieux faire que la septième place du géant. Après une première manche ratée, Worley n'est pas parvenue à revenir dans la course à la médaille. Avec cette 7e place, Worley signe son plus mauvais résultat de sa saison, après ses sorties à Killington et Kronplatz (6e) en Coupe du monde. A mi-course, la Bornandine pointait au 14e rang provisoire à 1"44 de l'Italienne Manuela Moelgg. Retard qu'elle n'a jamais pu combler.

C'est l'Américaine Mikaela Shiffrin, intraitable sur la piste de Jeongseon qui décroche l'or olympique. Après le sacre de Sotchi en slalom, l'Américaine de 22 ans a cueilli un nouveau titre olympique, le premier en géant.

Le podium

1. Mikaela Shiffrin (E-U), 2'20"02

2. Ragnhild Mowinckel (NOR), +0"39

3. Federica Brignone (ITA), +0"46

Aksel Lund-Svindal

Aksel Lund-SvindalEurosport

Ski alpin - Descente hommes

Aksel Lund Svindal est devenu champion olympique de descente pour la première fois de sa carrière, ce jeudi à Pyeongchang. Quatrième en 2014, deuxième en 2010 pour seulement 7 petits centièmes, le Norvégien de 35 ans, en costaud, s'est offert son premier titre sur l'épreuve reine. Son compatriote Kjetil Jansrud et le Suisse Beat Feuz complètent le podium. Le Français Brice Roger a pris une très belle 8e place.

Le podium

1. Aksel Lund Svindal (NOR), 1'40"25

2. Kjetil Jansrud (NOR), +0"12

3. Beat Feuz (SUI), +0"18

Pierre Vaultier lors des JO de Pyeongchang

Pierre Vaultier lors des JO de PyeongchangGetty Images

Snowboard - Cross hommes

Pierre Vaultier, tenant du titre, a assumé son statut de favori et conservé son titre olympique. Dominant la finale de la tête et des épaules le Français s'est imposé avec la manière pour offrir un troisième titre à l'équipe de France dans ces Jeux d'hiver. Avec cette nouvelle médaille d'or, Vaultier ajoute une nouvelle ligne à son incroyable palmarès. A 30 ans il est plus que jamais le taulier du snowboarcross mondial. C'est seulement le troisième sportif de l'histoire de l'équipe de France à remporter deux médailles d'or en deux olympiades après Pierre Brunet en patinage artistique (1928, 1932) et Martin Fourcade en Biathlon (2014, 2018).

Le podium

1. Pierre Vaultier (FRA)

2. Jarryd Hughes (AUS)

3. Regino Hernandez (ESP)

Aljona Savchenko and Germany's Bruno Massot

Aljona Savchenko and Germany's Bruno MassotGetty Images

Patinage artistique - Couple, programme libre

Les Allemands Aljona Savchenko et Bruno Massot ont remporté la médaille d'or de l'épreuve de couples du patinage artistique des Jeux olympiques de Pyeongchang, jeudi à la patinoire de Gangneung, le premier titre pour l'Allemagne dans l'épreuve depuis 1952. Avec un score de 235,90 points, ils devancent les Chinois Wenjing Sui et Cong Han (235, 47 pts) et les Canadiens Meagan Duhamel et Eric Radford (230,15 pts). Le couple français James-Ciprès a echoué à la 5e place du concours.

Le podium

1. Aljona Savchenko-Brunot Massot (ALL), 235,90 points

2. Wenjing Sui-Cong Han (CHI), 235,47 points

3. Meagan Duhamel-Eric Radford (CAN), 230,15 points

0
0
Nouvelles vidéos