Getty Images

Lavillenie : "Je suis prêt à m'engager"

Lavillenie : "Je suis prêt à m'engager"
Par AFP

Le 05/09/2019 à 18:32Mis à jour Le 05/09/2019 à 18:36

Le recordman du monde du saut à la perche Renaud Lavillenie, devancé mercredi par le biathlète Martin Fourcade pour être le candidat de la France au CIO, se dit toujours "prêt à (s)'engager" dans les institutions sportives.

Mercredi, la commission réunie par le président du comité olympique français (CNOSF) Denis Masseglia a choisi Martin Fourcade pour porter la candidature française à la commission des athlètes du CIO en 2022, écartant celle de Renaud Lavillenie qui souhaitait être candidat en 2020. La procédure, décidée à la hâte après l'officialisation cet été de la candidature du perchiste, a été critiquée. "Ce n'est pas une surprise que Martin Fourcade ait été choisi, mais je voulais montrer que je suis prêt à m'engager", a-t-il expliqué jeudi à l'AFP.

Lavillenie souhaite échanger avec le comité Paris 2024

"Je n'ai pas de projet précis en tête mais je sais que Tony Estanguet par exemple, via le comité Paris 2024, peut avoir des choses à développer et vouloir des athlètes en soutien, a indiqué Lavillenie. Cela peut être sur un projet autour du développement du sport pour tous, ou alors comment impliquer les différents acteurs dans les JO, travailler sur le rapport aux supporters... Il y a plein de pistes. J'aimerais pouvoir échanger à ce propos avec eux."

En pleine préparation pour tenter de décrocher aux Mondiaux de Doha (27 septembre-6 octobre), le seul titre qui manque à son palmarès, le champion olympique 2012 évoque aussi la commission des athlètes du CNOSF."L'organisation des Jeux de Paris en 2024 reste très importante et on veut tous que ce soit une réussite".