Les tops

Les Experts font la leçon
Ultra-favoris sur le papier, archi-dominateurs à l’arrivée. Les hommes de Guillaume Gille ont martyrisé les joueurs de Bahreïn (42-28), invité surprise de ces quarts de finale du tournoi olympique de handball. Entré en jeu dès le premier quart d’heure, Kentin Mahé a terminé meilleur marqueur de la rencontre avec 9 buts. "Depuis le début de l'aventure de ce nouveau staff, on a toujours pointé Tokyo avec l'ambition de gagner les JO”, a rappelé le sélectionneur tricolore. Désormais, Nikola Karabatic, Luc Abalo et Michaël Guigou sont à un match d’une quatrième médaille aux Jeux, mais ils devront patienter pour connaître leur futur adversaire, le vainqueur du duel entre l’Allemagne et l’Egypte.
Tokyo 2020
Macron a décoré les médaillés de Tokyo et vise le "Top 5" lors de Paris 2024
13/09/2021 À 19:20
Suivez en intégralité les Jeux Olympiques sur Eurosport

Mahé à 9 buts, Remili s'offre un kung-fu : revivez les moments forts de la victoire des Bleus

Vers une 3e médaille en voile ?
Un grand souffle d'espoir. Camille Lecointre et Aloïse Retornaz se sont placées dans la course au podium mardi. Elles sont désormais deuxièmes avant l'ultime régate olympique de 470 prévue mercredi, peuvent offrir une troisième médaille à la voile française.
À la veille d'une régate cruciale, le duo français Lecointre/Retornaz est devancé par les Britanniques Sarah Mills et Eilidh McIntyre et peut encore théoriquement viser l'or, même si l'écart est grand. Mais les deux jeunes femmes peuvent aussi repartir sans médaille tant la course est serrée entre six équipages. La "medal race" de 470 femmes est programmée mercredi à 8h33 heure française, en clôture des épreuves de voile.
Le volley, apothéose de rêve de la journée des sports co'
C'est une performance d'une envergure historique, venue parachever une journée de rêve pour le "BHV" tricolore. Après le basket et le hand, l'équipe de France de volley s'est à son tour qualifiée pour les demi-finales du tournoi olympique. Et avec la manière. Les hommes de Laurent Tillie ont sorti la redoutable Pologne en cinq sets au terme d'un sacré thriller. Après un début de tournoi timide, voire inquiétant, la bande à Ngapeth continue sa montée en puissance. Menés une manche à rien puis deux sets à un, les Bleus n'ont rien voulu céder. Ils joueront pour une place en finale, jeudi, face à l'Argentine. Et ils ont gagné le droit de rêver.

Un dernier smash pour écarter la Pologne : la fin de match de l'exploit historique des Bleus

Une magnifique médaille de bronze libère enfin le cyclisme
Florian Grengbo (20 ans), Rayan Helal (22 ans) et Sébastien Vigier (24 ans). Voilà le trio tricolore qui a permis au cyclisme français de ne pas revenir de Tokyo sans la moindre médaille dans la valise. Les pistards, qui n'étaient pas favori en vitesse par équipes, ont réussi à décrocher le bronze au terme d'une petite finale dominée face à l'Australie (42''331), pourtant favorite.

Merci les pistards ! Revivez la course des Bleus, bronzés en vitesse par équipes

Les Bleus du basket ont effacé 21 ans d'échecs
21 ans d'attente ! Après avoir échoué en quart de finale à Rio et à Londres, l'équipe de France a enfin trouvé le chemin des demi-finales aux Jeux Olympiques. Ce mardi, les Bleus ont écarté l'Italie (84-75). Ils ont dû batailler en raison notamment de nombreuses pertes de balles. Mais Evan Fournier (21 pts), Rudy Gobert (22 pts, 9 rbds) ou encore Nicolas Batum (15 pts, 14 rbds) ont pris les choses en main. Les protégés de Vincent Collet s'offrent ainsi la première demi-finale tricolore aux Jeux depuis Sydney en 2000. Et ils auront un obstacle de taille face à eux : la Slovénie de Luka Doncic.

Un quart serré jusqu'au bout: revivez la victoire des Bleus face à l'Italie en vidéo

Les flops

La journée de l'athlétisme français
Entre les blessures et la concurrence rude, les Français n'ont pas été épargnés mardi. A commencer par Renaud Lavillenie. Il a tout tenté, en vain. Touché à la cheville depuis plusieurs semaines, et victime d'une chute à l'échauffement mardi, Il n'a pas voulu abdiquer pour participer à la finale olympique du saut à la perche. Mais le Français, qui n'a passé qu'une barre à 5,70 mètres et échoué à 5,92 mètres après de nombreuses impasses, n'a pas réussi à monter sur le podium et décrocher une troisième médaille. Wilhem Belocian, chance de médaille française sur le 110m haies, a lui aussi été disqualifié après une blessure...

Proche de passer 5,92m, Lavillenie échoue dans sa quête de médaille : son meilleur essai en vidéo

Du côté du lancer de marteau, Alexandra Tavernier repart du Japon avec un petit peu de frustration. Lors de la finale du lancer de marteau, la Française a réussi à réaliser son meilleur score (74,41m) sur son dernier jet, mais il restait insuffisant pour pouvoir monter sur le podium, puisque la polonaise a décroché sa médaille de bronze à 75,49m. Une autre déception pour l'athlétisme français mardi...
Pas de miracle pour le kayak français
Il y avait peu d'espoir, et donc pas vraiment de déception, mais tout de même : aucun des deux bateaux tricolores en lice mardi n'a réussi à ne serait-ce qu'être dans la course pour une médaille en kayak sprint. Si Etienne Hubert n'a pas réussi à se hisser en finale du K-1 1000m, les Françaises en kayak biplace (K2) ont d'abord brillé en séries et en demies sur 500m, avant de s'effondrer en finale.
Septièmes sur huit, Sarah Guyot et Manon Hostens n'ont pas réussi à se mêler à la lutte pour le podium, finissant à plus de quatre secondes et demie des Néo-Zélandaises victorieuses. "On ne sait pas ce qui s'est passé, on ne comprend pas" a reconnu Guyot. Nous non plus, mais on constate que le canoë-kayak tricolore est en train de revenir bredouille des Jeux de Tokyo. Tout repose désormais sur Maxime Beaufort, qui entre en lice mercredi, pour changer la donne.
Pas de "Medal Race" pour Peponnet/Mion
Si Camille Lecointre et Aloïse Retornaz peuvent encore rêver à une médaille, c'est en revanche terminé pour Kévin Peponnet et Jérémie Mion. Ils étaient pourtant arrivés à Tokyo plein d'ambitions, après leur récent titre européen à Villamoura, au Portugal. Mais ils ont eu du mal à rivaliser avec les meilleurs sur le plan d'eau d'Enoshima. Pire, mardi, lors des dernières régates, ils ont encore reculé d'un cran dans la hiérarchie en terminant 13e et 16e des deux dernières manches. Les Français finissent à la 11e place du classement général et sont écartés de la " medal race ", réservée mercredi aux dix premiers.
Tokyo 2020
Légion d'honneur et ordre national du Mérite : Les médaillés français à Tokyo récompensés
10/09/2021 À 07:31
Tokyo 2020
Elle met sa médaille d'argent aux enchères pour soigner un nourrisson... avant de la récupérer
17/08/2021 À 15:58