Le Japon va très probablement faire vacciner ses sportifs olympiques contre le Covid-19 d'ici fin juin. Ni les organisateurs des JO de Tokyo 2021, prévus du 23 juillet au 8 août, ni le Comité olympique japonais et le gouvernement n'avaient réagi pour le moment à ces informations des quotidiens Nikkei et Yomiuri. Selon ces médias, qui ne citent pas leurs sources, le plan prévoit de vacciner 2.500 participants japonais aux JO (athlètes, mais aussi entraîneurs), et leurs fédérations sportives respectives seraient chargées d'administrer les doses.
La semaine dernière, le géant pharmaceutique américain Pfizer et son partenaire allemand BioNTech avaient annoncé un accord avec le Comité international olympique (CIO) pour livrer des vaccins aux participants des JO de Tokyo. Le CIO avait aussi annoncé en mars un accord pour obtenir des vaccins chinois. Seul le vaccin de Pfizer/BioNTech est autorisé au Japon pour le moment, et le gouvernement nippon fait face à des critiques grandissantes sur le très lent démarrage de sa campagne de vaccination comparé à d'autres pays, en dépit d'une forte recrudescence locale de la pandémie depuis plusieurs semaines.
Tokyo 2020
Pas d'embrassade, pas d'acclamation : les spectateurs des JO de Tokyo privés de fête
IL Y A 15 HEURES
Pour l'heure, seuls les professionnels de santé et les personnes de 65 ans et plus sont éligibles à la vaccination au Japon. A peine 1% de la population totale du pays a reçu les deux injections du vaccin de Pfizer/BioNTech. Une nette majorité de la population nippone est opposée à la tenue des JO de Tokyo cet été, craignant que cela n'aggrave la crise sanitaire dans l'archipel, selon les sondages. Les organisateurs des JO ont été critiqués aussi pour avoir demandé un renfort bénévole de professionnels de santé lors des Jeux, alors que le système médical nippon est au bord de l'asphyxie à cause de la pandémie.
Leur appel semble toutefois avoir été entendu: 280 médecins se sont portés volontaires pour l'événement, alors que les organisateurs en espéraient 200, a rapporté mercredi l'agence de presse japonaise Kyodo. Les organisateurs des JO continuent d'assurer que les JO pourront se dérouler en toute sécurité cet été, grâce à des protocoles sanitaires, la vaccination croissante de participants du monde entier et la réussite d'épreuves-tests s'étant récemment déroulées à Tokyo.

Osaka, Biles, Agbegnenou... : les 10 femmes à suivre aux JO de Tokyo

Tokyo 2020
"J'ai toujours été bagarreuse", Koumba Larroque raconte ses premiers pas en lutte
IL Y A 21 HEURES
Tokyo 2020
Koumba Larroque : "C'est mon rêve ultime de faire une médaille olympique"
IL Y A 21 HEURES