Getty Images

Les JO pourraient être reportés selon le président de la Fédération internationale d'athlétisme

Les JO pourraient être reportés selon le président de la Fédération internationale d'athlétisme
Par AFP

Le 19/03/2020 à 13:42Mis à jour Le 19/03/2020 à 13:45

JEUX OLYMPIQUES 2020 - Dans une interview accordée à la BBC, le président de la fédération internationale d'athlétisme, Sebastian Coe, a affirmé que les Jeux Olympiques de Tokyo pourraient être reportés à l'automne à cause de la crise sanitaire mondiale liée à la propagation du coronavirus.

Les Jeux olympiques de Tokyo pourraient être reportés plus tard dans l'année en raison de la pandémie de coronavirus, a reconnu jeudi le président de la Fédération internationale d'athlétisme. Sebastian Coe a cependant affirmé qu'il était trop tôt pour prendre une décision définitive. "C'est possible, tout est possible actuellement", a déclaré Coe, interrogé par la BBC sur un potentiel report des JO 2020 (24 juillet-9 août) à l'automne.

"Je pense que la position que le monde du sport a adoptée, et c'est certainement le sentiment que j'ai eu lors de notre conversation avec le CIO et d'autres fédérations l'autre jour, c'est que personne ne dit que nous irons aux Jeux quoi qu'il arrive, a ajouté le patron de World Athletics. Mais ce n'est pas une décision qui doit être prise aujourd'hui."

La tenue des JO de Tokyo 2020 fait partie des principales interrogations dans le monde sportif.

La tenue des JO de Tokyo 2020 fait partie des principales interrogations dans le monde sportif.Getty Images

Si certaines voix ont évoqué un report des JO d'un an, d'après Coe, qui avait joué un rôle primordial dans l'obtention des Jeux olympiques de Londres en 2012, cela pourrait être problématique. "Cela peut sembler être une proposition facile, mais les fédérations internationales évitent souvent les années olympiques pour organiser leurs championnats du monde", a-t-il expliqué. Cette semaine, le président du Comité international olympique (CIO) Thomas Bach a affirmé que l'objectif était toujours de maintenir l'ouverture des Jeux au 24 juillet.