ATHLÉTISME

  • Hommes
Morhad Amdouni (Marathon)
Hassan Chahdi (Marathon)
Nicolas Navarro (Marathon)
Kevin Campion (20km marche)
Yohann Diniz (50km marche)
Tokyo 2020
A moins de trois mois des JO, état d'urgence prolongé jusqu'à fin mai à Tokyo
IL Y A 8 HEURES
  • Femmes
Susan Kipsang Jeptoo (Marathon)
Outre ces six athlètes, officiellement qualifiés avant le report des Jeux l'an dernier, voici la liste de ceux ayant réussi à ce jour les minimas et donc sélectionnables, mais dont la qualification ne sera officialisée que fin juin.
  • Hommes
Jimmy Vicaut (100m)
Pierre-Ambroise Bosse (800m)
Alexis Miellet (1500m)
Rabii Doukhana (1500m)
Djilali Bedrani (3000M steeple)
Pascal Martinot-Lagarde (110m haies)
Wilhem Belocian (110m haies)
Ludvy Vaillant (400m haies)
Renaud Lavillenie (Perche)
Valentin Lavillenie (Perche)
Quentin Bigot (Marteau)
Kevin Mayer (Décathlon)
Gabriel Bordier (20km marche)
Relais 4x100m
Relais 4x400m
  • Femmes
Solène Ndama (100m haies)
Yanis Esmeralda David (Longueur et triple saut)
Ninon Guillon-Romarin (Perche)
Mélina Robert-Michon (Disque)
Alexandra Tavernier (Marteau)
Relais 4x100m
Relais 4x400m

AVIRON

  • Hommes
Deux de point sans barreur (1 quota)
Deux de couple (1 quota)
  • Femmes
Deux de couple (1 quota)
Deux de couple poids léger (1 quota)
Si la France est assurée d'avoir au moins quatre bateaux à Tokyo, d'autres pourraient se qualifier lors des régates de Lucerne, du 15 au 17 mai. L'équipe de France vise la qualification pour cinq autres embarcations.

BADMINTON

Le classement "Race to Tokyo", qui servira à déterminer le nom des qualifiés pour les Jeux, sera arrêté au 15 juin.

BASEBALL / SOFTBALL

Les équipes de France masculine et féminine n'ont pas réussi à se qualifier pour les JO de Tokyo.

BASKETBALL

  • Equipe de France masculine : Qualifiée
  • Equipe de France féminine : Qualifiée
Un exploit synonyme de billet olympique, ou quand un bonheur n'arrive jamais seul. En battant les États-Unis en quarts de finale des Championnats du monde 2019, les Bleus avaient non seulement signé une performance historique mais aussi assuré leur qualification pour Tokyo grâce, dans le même temps, à la victoire de l'Australie sur la République tchèque. Ce sera leur troisième participation de rang aux JO.
Ils ne seront pas seuls, puisque l'équipe de France féminine s'est elle aussi qualifiée. C'était en février 2020, lors d'un tournoi de qualification organisé à Bourges, où les Bleues avaient remporté leurs trois matches contre l'Australie, le Brésil et Porto Rico.

BASKETBALL 3 x 3

  • Equipe de France masculine : A déterminer
  • Equipe de France féminine : A déterminer
Nouvelle discipline olympique, qui sera également présente à Paris en 2024, le basket 3x3 n'a pas encore livré son verdict. Tout se jouera lors du tournoi de qualification prévu à Graz, en Autriche, du 26 au 30 mai prochain.
Vingt équipes, chez les hommes comme chez les femmes, seront en lice. Les deux équipes de France en font partie. Pour se qualifier, il faudra terminer à l'une des trois premières places de ce TQO.

BMX

  • Hommes
Anthony Jeanjean (Freestyle)

BOXE

  • Hommes
Billal Bennama (poids mouche)
Samuel Kistohurry (poids plume)
En mars 2020, le TQO de Londres avait été interrompu en plein milieu de la compétition à cause de la pandémie du Covid-19. Samuel Kistohurry et Billal Bennama avaient juste eu le temps de se qualifier. Les autres Tricolores restent depuis dans l'attente.
Le TQO européen se déroulera à partir du 4 juin à Villebon, en région parisienne. En revanche, le TQO mondial, initialement prévu, sera remplacé par un classement prenant en compte les résultats obtenus dans les grandes compétitions depuis les Jeux de Rio.

CANOË-KAYAK

  • Slalom
Après un mode de sélection qui a beaucoup fait jaser, la France n'enverra à Tokyo en C1 ni Denis Gargaud, champion olympique, ni Cédric Joly, champion du monde. C'est le vice-champion d'Europe Martin Thomas qui s'est qualifié. En slalom, cette liste est définitive.
K1 hommes : Boris Neveu
K1 femmes : Marie-Zélia Lafont
C1 hommes : Martin Thomas
C1 femmes : Marjorie Delassus
  • Course en ligne
En termes de quotas, la France dispose de trois bateaux chez les hommes et autant chez les femmes. L'identité des athlètes qualifiées n'est en revanche pas encore connue. Elle le sera à l'issue du rattrapage continental (au mois de mai) et du rattrapage mondial.
K1 hommes 200m : 1 bateau qualifié
K2 hommes 1000m : 1 bateau qualifié
C1 hommes 1000m : 1 bateau qualifié
K1 femmes 200m : 1 bateau qualifié
K1 femmes 500m : 1 bateau qualifié
K2 femmes 500m : 1 bateau qualifié
K4 femmes 500m : 1 bateau qualifié

CYCLISME SUR PISTE

  • Hommes
Omnium : Benjamin Thomas
Madison : Benjamin Thomas + un partenaire à déterminer
Vitesse par équipes : Equipe de France qualifiée
Vitesse individuelle et sprint : Trois quotas à répartir
  • Femmes
Poursuite par équipes (Coralie Demay, Marion Borras, Valentine Fortin, Clara Copponi, Marie Le Net)
Le processus de qualification dans les autres disciplines s'achèvera au mois de mai. En vitesse, seule Mathilde Gros peut espérer se qualifier chez les femmes. Chez les hommes, les trois coureurs qui représenteront la France en vitesse par équipes seront répartis entre la vitesse individuelle et le keirin.

CYCLISME SUR ROUTE

Le nombre de quotas est connu. Les sélectionnés, pas encore.
Course en ligne hommes : 5 qualifiés
Contre-la-montre hommes : 1 qualifié
Course en ligne femmes : 1 qualifiée
Contre-la-montre femmes : 1 qualifiée

EQUITATION

Au grand complet. La France sera présente dans toutes les disciplines à Tokyo, en dressage, en saut d'obstacles (qualification acquise aux Championnats d'Europe de Rotterdam en 2019) et en concours complet (qualifié depuis septembre 2018 après les Jeux Equestres Mondiaux).
  • Concours complet
Individuel : Trois cavaliers qualifiés
Par équipes : Equipe de France qualifiée
  • Dressage
Individuel : Trois cavaliers qualifiés
Par équipes : Equipe de France qualifiée
  • Saut d'obstacles
Individuel : Trois cavaliers qualifiés
Par équipes : Equipe de France qualifiée

ESCALADE

Dans ce nouveau sport au programme olympique, la France dispose de quatre quotas, et les qualifiés sont connus. La sélection est donc définitive.
Hommes, Combiné : Bassa Mawem, Mickael Mawem
Femmes, Combiné : Julia Chanourdie, Anouck Jaubert

ESCRIME

Dans ce qui demeure un des sports majeurs de la délégation française, les trois armes sont à nouveau au programme, à la fois chez les hommes et chez les femmes. Les Bleus sont qualifiés dans quatre des six épreuves par équipes. Au mois de mars, les sabreurs ont échoué à décrocher leur ticket, tout comme les épéistes chez les filles. La qualification d'une équipe dans une arme délivrait automatiquement trois places pour le tableau individuel.
Fleuret hommes individuel : Trois qualifiés (Annonce prévue le 18 avril)
Fleuret hommes par équipes : Equipe de France qualifiée
Fleuret femmes individuel : Trois qualifiées (Annonce prévue le 18 avril)
Fleuret femmes par équipes : Equipe de France qualifiée
Epée hommes individuel : Trois qualifiés
Epée hommes par équipes : Equipe de France qualifiée
Epée femmes individuel : Une qualifiée (Coraline Vitalis)
Epée femmes par équipes : Equipe de France non qualifiée
Sabre hommes individuel : Un qualifié (Boladé Apithy)
Sabre hommes par équipes : Equipe de France non qualifiée
Sabre femmes individuel : trois qualifiées
Sabre femmes par équipes : Equipe de France qualifiée

FOOTBALL

  • Equipe de France masculine : Qualifiée
  • Equipe de France féminine : Non qualifiée
Un quart de siècle plus tard, les joueurs français vont retrouver le goût de la compétition olympique. On n'avait plus vu les Bleuets aux Jeux depuis Atlanta en 1996. Cette fois, ils seront là. Une qualification obtenue lors de l'Euro espoirs 2019, dont ils avaient atteint les demi-finales.
En revanche, les Françaises seront absentes à Tokyo, après une demi-finale (sans médaille) en 2012 et un quart de finale en 2016 à Rio. Tout s'est joué lors de la Coupe du monde 2019, pourtant organisée en France. Trois places étaient à prendre au niveau européen. Elles sont revenues à la Grande-Bretagne (via l'Angleterre), aux Pays-Bas et à la Suède, demi-finalistes de ce Mondial remporté par les Etats-Unis.

GOLF

Le mode de qualification est basé sur un classement intitulé "Olympic Standings", qui sera arrêté au 21 juin pour les hommes et au 28 juin pour les femmes. Les 60 premiers et les 60 premières seront qualifiés.
Chez les hommes, au 5 avril, les Français Victor Perez (14e) et Antoine Rozner (26e) sont très bien placés pour le moment. Chez les femmes, Céline Boutier (28e) et Perrine Delacour (33e) figurent également en bonne position.

GYMNASTIQUE ARTISTIQUE

  • Hommes
Loris Frasca (Concours général individuel)
Samir Aït Saïd (anneaux)
Cyril Tommasone (Arceaux)
  • Femmes
Compétition par équipes (quatre filles engagées)
A l'occasion des Championnats d'Europe de Bâle, du 21 au 26 avril, deux places restent à prendre pour le concours général.

GYMNASTIQUE RYTHMIQUE ET SPORTIVE

Aucune qualification à ce jour. L'équipe de France ne s'est pas qualifiée aux ensembles dans le concours par équipes. Dernière chance : des places en individuel, attribuées lors des Championnats d'Europe, disputés au mois de juin en Bulgarie, à Varna.

HALTÉROPHILIE

La Fédération internationale annoncera à chaque pays son nombre de qualifiés à l'issue des Championnats d'Europe.

HANDBALL

  • Equipe de France masculine : Qualifiée
  • Equipe de France féminine : Qualifiée
Le handball français sera une fois encore présent aux Jeux. Hommes et femmes ont décroché l'argent à Rio en 2016 et tenteront de conquérir une nouvelle médaille au Japon.
L'équipe de France masculine a décroché sa qualification au mois de mars lors d'un tournoi de qualification relevé. Des "Bronzés" aux "Experts" en passant par les "Barjots", les handballeurs tricolores ont disputé toutes les éditions des JO sans discontinuer depuis 1992.
Les filles ont elles aussi conservé leurs bonnes habitudes, puisqu'elles seront aux Jeux pour la 6e fois consécutive. C'est leur statut de championnes d'Europe 2018 qui a permis aux joueuses d'Olivier Krumbholz de valider leur qualification olympique à Tokyo.

HOCKEY SUR GAZON

  • Equipe de France masculine : Non qualifiée
  • Equipe de France féminine : Non qualifiée
Le hockey sur gazon français ne sera pas au Japon. Le sort de l'équipe masculine avait été scellé dès l'automne 2019 lors d'une défaite contre l'Espagne.

JUDO

  • Hommes
A déterminer
  • Femmes
Shirine Boukli (-48kg)
Amandine Buchard (-52kg)
Sarah-Léonie Cysique (-57kg)
Clarisse Agbegnenou (-63kg)
Madeleine Malonga (-78kg)
Romane Dicko (+78kg)
La liste des sélectionnées chez les femmes a été annoncée le 6 avril. Reste simplement une place à déterminer en -70kg, entre Marie-Eve Gahié et Margaux Pinot, à l'issue des Championnats d'Europe, du 16 au 18 avril à Lisbonne.
Chez les hommes en revanche, la sélection ne sera connue que dans quelques semaines. Certaines catégories doivent encore se qualifier, notamment les -81kg. Là encore, les Championnats d'Europe seront décisifs.

KARATÉ

  • Hommes
Steven Da Costa (-67kg, qualifié grâce à son classement "standing olympique")
Outre Steven Da Costa, champion du monde en titre 2018 dans sa catégorie, d'autres Français tenteront de se qualifier lors du TQO qui se tiendra à Paris du 11 au 13 juin.

LUTTE

  • Femmes
Koumba Larroque (68kg)
Koumba Larroque a validé sa place aux Jeux lors du récent TQO européen de Budapest. Elle pourrait être rejointe par d'autres lors du TQO mondial, qui se déroulera à Sofia au début du mois de mai. Le cas de Zlimkhan Khadjiev reste en suspens. Il s'était qualifié en septembre 2009 pour les JO de Tokyo, mais il a été suspendu quatre ans en 2020 pour un contrôle antidopage positif à un antalgique. Il a été entendu fin mars par le Tribunal arbitral du sport, qui doit rendre prochainement sa décision.

NATATION

La première phase de sélections s'est achevée le 21 mars. Une seconde aura lieu lors des Championnats de France à Chartres, du 15 au 20 juin. Les nageurs devront alors réussir les minimas pour intégrer la sélection. Sont déjà qualifiés :
  • Hommes
Florent Manaudou (50m)
Yohann Ndoye Brouard (100m dos et 200m dos)
David Aubry (800m)
  • Femmes
Mélanie Hénique (50m)
Marie Wattel (100m libre, 100m papillon)

NATATION EAU LIBRE

  • Hommes
David Aubry (10km)
Marc-Antoine Olivier (10km)
  • Femmes
Lara Grangeon (10km)

PENTATHLON MODERNE

  • Hommes
Deux qualifiés
  • Femmes
Marie Oteiza
Il y aura au moins trois Français à Tokyo. Chez les femmes, Marie Oteiza a déjà validé sa place lors des Championnats d'Europe 2019. Elodie Clouvel, numéro un mondiale, est bien partie pour décrocher le deuxième quota féminin, soit via le classement mondial, soit en terminant sur le podium des Championnats du monde.
Chez les hommes, la France dispose de deux quotas. Valentin Belaud, champion du monde 2019, et Valentin Prades, vice-champion d'Europe la même année. Ils tiennent la corde mais un troisième larron, Brice Loubet, peut encore lui aussi intégrer la liste des qualifiables. Il faudrait alors en retenir deux sur les trois. La période de qualification s'achèvera le 14 juin.

PLONGEON

  • Hommes
Benjamin Auffret (Haut-Vol 10m)
Une dernière épreuve de Coupe du monde qualificative pour les Jeux est programmée, mais la date reste à fixer.

RUGBY À VII

  • Equipe de France masculine : A déterminer
  • Equipe de France féminine : A déterminer
C'est à l'issue du Tournoi de qualification olympique de Monaco que les équipes de France masculine et féminine sauront si elles disputeront les Jeux de Tokyo le mois suivant. Douze nations participent à ces deux TQO. Deux places qualificatives seront attribuées chez les dames, mais une seule chez les messieurs.
Les adversaires des Bleus et des Bleues seront :
Hommes : Brésil, Chili, Chine, Hong Kong, Italie, Jamaïque, Mexique, Samoa, Tonga, Ouganda, Zimbabwe.
Femmes : Argentine, Colombie, Hong Kong, Jamaïque, Kazakhstan, Madagascar, Mexique, Papouasie-Nouvelle-Guinée, Russie, Samoa, Tunisie.

SKATEBOARD

Le skateboard fera ses débuts aux Jeux cet été avec deux disciplines, le street et le park. Les Championnats du monde dans les deux épreuves délivreront trois billets pour les trois médaillés. Puis, fin juin, les 20 premiers du classement olympique (prenant en compte les Mondiaux mais aussi le Dew Tour, un rendez-vous incontournable aux Etats-Unis) seront également qualifiés.
Sachant que le nombre de places sera limité à trois quotas par pays. Or, certaines nations possèdent plus de trois représentants dans le Top 20. Une chance supplémentaire pour les autres nations. Trois Français sont actuellement dans le Top 20 : Aurélien Giraud et Vincent Milou en skate, Vincent Matheron en park.

SURF

  • Hommes
Jérémy Florès
Michel Bourez
  • Femmes
Johanne Defay
Ces trois athlètes sont assurés de participer aux Jeux. Chez les filles, une deuxième qualification reste possible. Tout se jouera lors des Championnats du monde, du 29 mai au 6 juin, au Salvador.

TAEKWONDO

Depuis l'apparition du taekwondo aux Jeux à Sydney en 2000, la France a toujours décroché au moins une médaille à chaque édition. Après de brillants Championnats d'Europe fin 2020, tout se jouera lors du TQO organisé à Sofia les 7 et 8 mai. L'équipe de France y présentera deux hommes et une femme (Magda Wiet-Hénin).

TENNIS

Après le report des Jeux de 2020 à 2021, l'ITF a réajusté son processus de qualification. Il repose sur les classements ATP et WTA, en simple comme en double. Quatre quotas par pays sont disponibles au maximum en simple, ainsi que deux paires en double. Par ailleurs, pour répondre aux critères, joueurs et joueuses devront avoir joué au moins une fois en Coupe Davis ou en Fed Cup depuis 2016. Les classements seront arrêtés au 7 juin pour la qualification.

TENNIS DE TABLE

  • Hommes individuel
Deux quotas à déterminer
  • Hommes par équipes
  • Equipe de France qualifiée
  • Double mixte
Emmanuel Lebesson et Jianan Yuan
Le tennis de table tricolore sera plutôt bien représenté aux Jeux de Tokyo. Les hommes ont fait carton plein en se qualifiant pour le tournoi par équipes, avec en prime deux places dans l'épreuve individuelle. Elles reviendront a priori à Simon Gauzy et Emmanuel Lebesson. Ce dernier s'alignera également en double mixte avec sa partenaire Jianan Yuan. Ils seront parmi les huit têtes de série. Pour ce qui est du simple dames, il reste une dernière chance de qualification lors du TQO de Lisbonne, du 21 au 25 avril.

TIR

  • Hommes
Jean Quiquampoix (Pistolet 25m)
Clément Bessaguet (Pistolet 25m)
Emmanuel Petit (Skeet)
Eric Delaunay (Skeet)
  • Femmes
Céline Goberville (Pistolet 35m)
Mathilde Lamolle (Pistolet 25m)
Lucie Anastassiou (Skeet)
Carole Cormenier (Fosse olympique)
Mélanie Couzy (Fosse olympique)

TIR A L'ARC

Pas de Tricolores qualifiés à ce stade. Un TQO aura lieu fin mai-début juin en Turquie, à Antalya. Puis le TQO final, à Paris, du 19 au 21 juin. Des places individuelles seront en jeu ainsi que les qualifications par équipes pour ce qui est du TQO parisien.

TRAMPOLINE

En terminant 5e et 8e des Mondiaux en décembre 2020, Léa Labrousse et Allan Morante ont validé deux quotas pour la France, un chez les hommes, un chez les femmes. La Fédération française doit encore dévoiler le nom des athlètes bénéficiant de ces quotas pour représenter la France à l'Ariake Arena cet été.

TRIATHLON

  • Hommes
Vincent Luis
L'équipe de France devrait avoir deux autres places chez les hommes aux côtés du double champion du monde Vincent Luis. Ils sont trois candidats à se les disputer : Léo Bergère, Dorian Coninx et Pierre Le Corre.

VOILE

  • Hommes
Jean-Baptiste Bernaz (Dériveur solitaire - Laser)
Thomas Goyard (Planche à voile - RS:X)
Lucas Rual et Emile Amoros (Skiff - 49er)
Kevin Peponnet et Jérémie Mion (Dériveur double - 470)
  • Femmes
Charline Picon (Planche à voile - RS:X)
Marie Bolou (Dériveur solitaire - Laser radial)
Camille Lecointre et Aloïse Retornaz (Dériveur double - 470)
Un équipage en Skiff 49er (à déterminer)
  • Mixte
Quentin Delapierre et Manon Audinet (Multicoque - Nacra 17 à foil)
La France peut réussir le Grand Chelem. Pour l'heure, elle est qualifiée dans neuf des dix épreuves olympiques. Il reste à déterminer quel équipage prendra le quota en 49er dames. La série Finn, chez les hommes, pourrait permettre de qualifier un 10e équipage, au mois de mai, au Portugal.

VOLLEYBALL

  • Equipe de France masculine : Qualifiée
  • Equipe de France féminine : Non qualifiée
C'était en janvier 2020. Le tournoi de la dernière chance. Un ultime TQO, organisé à Berlin, où seul le vainqueur se qualifiait pour les Jeux. Les Bleus en sont sortis vainqueurs, en laminant l'Allemagne en finale, trois sets à zéro.
En revanche, toujours pas d'équipe de France féminine. Depuis l'introduction du volley féminin au programme olympique en 1964 à... Tokyo, jamais les Bleues n'ont réussi à se qualifier.

WATER-POLO

  • Equipe de France masculine : Non qualifiée
  • Equipe de France féminine : Non qualifiée
Le water-polo français ne sera pas à Tokyo. Les hommes comme les femmes ont échoué en quarts de finale de leur TQO respectif, où il fallait terminer parmi les trois premiers pour arracher une place au Japon. Les garçons étaient là à Rio en 2016, revenant sur la scène olympique pour la première fois depuis Barcelone 1992. Les filles, elles, n'ont jamais participé aux Jeux.
Tokyo 2020
Pour faciliter les JO, Pfizer et BioNTech vont donner des vaccins aux sportifs
IL Y A 21 HEURES
Tokyo 2020
World Athletics comprend les préoccupations des Japonais mais appelle à la tenue des JO
05/05/2021 À 09:55