Getty Images

Pour le président du CIO, les conséquences financières "ne sont pas la priorité"

Pour le président du CIO, les conséquences financières "ne sont pas la priorité"
Par AFP

Le 24/03/2020 à 20:55

JEUX OLYMPIQUES 2020 - Après l'annonce officielle du report des JO de Tokyo en 2021, le président du CIO a rappelé que "les conséquences financières n'ont pas été évoquées" au moment de prendre la décision finale. Thomas Bach a estimé que la santé des athlètes et des spectateurs étaient la priorité.

Quelques heures après l'annonce officielle du report des JO en 2021, le président du CIO s'est exprimé. Thomas Bach a, en effet, donné son point de vue sur cette décision, alors que le Comité international olympique, avait, il y a encore quelques jours, annonçait qu'il prendrait sa décision finale sous quatre semaines. Mais la propagation du coronavirus a finalement pressé les organisateurs à reporter l'événement d'un an.

"Les conséquences financières n'ont pas été évoquées et ne sont pas la priorité, il s'agit de protéger des vies", a déclaré Thomas Bach à plusieurs médias, dont l'AFP. Les nouvelles dates des Jeux de Tokyo qui doivent se tenir au plus tard à l'été 2021 "seront discutées par la Commission de coordination et le Comité d'organisation des JO de Tokyo", a ajouté le président du CIO lors d'une conférence de presse téléphonique.

" Un défi sans précédent pour les Jeux olympiques"

"Nous avons eu des chiffres alarmants dimanche puis lundi. Mais aussi des chiffres alarmants en Afrique et en Océanie, a renchéri Thomas Bach. La préoccupation et l'engagement du CIO est d'organiser des Jeux dans un environnement qui garantisse la santé de toutes les personnes impliquées. Les Jeux olympiques de Tokyo doivent être une célébration de l'humanité qui aura triomphé de cette crise du coronavirus. Au niveau organisationnel, c'est un défi sans précédent pour les Jeux olympiques".