Getty Images

Du report au casse-tête : le calendrier de l'année 2021 s’annonce corsé

Du report au casse-tête : le calendrier de l'année 2021 s’annonce corsé

Le 25/03/2020 à 06:59Mis à jour Le 25/03/2020 à 10:12

TOKYO 2020 – Le report des Jeux Olympiques 2020 en raison du coronavirus va forcer les organisateurs et le monde du sport à se creuser la tête en vue d’une année et, surtout, d'un été 2021 qui s’annonce d’une complexité absolue. Explications.

Mardi, le Japon et le CIO ont réglé un problème : celui de l'impossible maintien des Jeux Olympiques cet été à Tokyo. En revanche, par un effet domino bien prévisible et imaginable, le report du grand raout quadriennal va créer un immense embouteillage autour de l'été 2021 parce que, comme l'a demandé le CIO à l'organisateur des Jeux de la XXXIIᵉ olympiade de l'ère moderne, il faut que Tokyo 2021 se tienne "au plus tard" l'été prochain. Ce qui va, évidemment, imposer quelques aménagements estivaux. En plus de tous les soucis d’infrastructures liés au report.

2020, comme toutes les années bissextiles, faisait cohabiter Championnat d'Europe de football, du 12 juin au 12 juillet, et Jeux Olympiques, du 24 juillet au 9 août. Entre la finale de l’Euro et le début du tournoi de football (qui débute le 22), il n’y avait ainsi que dix jours. Une misère. Les deux compétitions ne sont pas toujours aussi rapprochées dans le temps. Rio 2016 avait levé le rideau le 5 août. Londres, quatre ans plus tôt, le 27 juillet. Mais le Championnat d’Europe des Nations, qui était encore disputé à seize équipes, avait pu se conclure tôt, le 1er juillet. Il y avait donc quasiment un mois entre les deux compétitions phares de l'été. Ajoutez à cela, évidemment, le Tour de France et un Grand Chelem de tennis, Wimbledon, pour couronner le tout.

Vidéo - Toniutti : "C’est dur, il va falloir attendre mais c’est la plus sage des décisions"

17:12

La solution printemps ?

2021 n'est pas une année bissextile, mais elle est d'ores et déjà l'année du grand embouteillage. Pour une raison simple et qui n'a pu vous échapper : l'Euro a été reprogrammé à des dates déjà officialisées : du 11 juin au 11 juillet. Quid des JO ? Il est évidemment trop tôt, on le sait. Mais on sait aussi que cela sera l'été. Août ? C'est le mois le plus chaud et, à mesure que l'on se rapproche de la fin de l'été, on file droit vers les typhons, ceux-là même qui ont perturbé la dernière Coupe du monde de rugby. Bref, la météo et le climat nippon ne sont pas les meilleurs alliés des organisateurs ni des sportifs.

Il existe aussi la solution d’avancer les Jeux Olympiques au printemps. Mais cela créerait d’autres problèmes, notamment liés aux sports collectifs dont les compétitions de clubs battent leur plein à cette période-là. Imagine-t-on la FIFA, l’UEFA ou autre fédération nationale voir d’un bon œil leurs sprints perturbés pour la deuxième année de suite ? Cela semble inimaginable. Dans les sports individuels, cela poserait aussi la question du mode de qualification. Quid des athlètes qui doivent réaliser des minima ? Quid des championnats nationaux ? En athlétisme, il semble impossible d’organiser des Trials en février en pleine saison hivernale.

Tokyo 2020

Le Tour de France en tenaille

Organisation fiction : Si les JO conservaient approximativement les mêmes dates que celles de 2020, autour du 23 juillet, se poserait le problème du Tour de France et de ses trois semaines estivales. La Grande Boucle doit partir le vendredi 2 juillet de Copenhague pour une arrivée à Paris le 25 juillet.

Dans l'absolu, les deux épreuves pourraient cohabiter. A ceci près que le cyclisme sur route est épreuve olympique et que, depuis 1996, ce sont les professionnels qui partent en quête d'or. Et, pour tout arranger, l'épreuve en ligne est habituellement disputée le premier samedi des Jeux. C'était le cas pour Tokyo 2020. Il faudrait probablement déplacer la date de l'épreuve, ce qui ne serait probablement pas un souci pour les Jeux. Mais obligerait à quelques aménagements, à la marge, du circuit UCI. ASO, qui organise le Tour et a déjà l’édition 2020 à gérer, ne peut que temporiser alors que les dates des JO sont loin d’être connues.

Les sports et compétitions les plus "touchés" par le report des Jeux risquent d'être les sports olympiques rois : athlétisme et natation. On est d'ores et déjà certain que les Mondiaux, organisés les années impaires, laisseront leur place. Les athlètes avaient rendez-vous à Eugene pour les Championnats du monde, du 6 au 15 août. C'est râpé. L'IAAF a déjà clairement laissé entendre qu'elle laisserait place nette aux Jeux. Les nageurs, eux, comptaient se retrouver au… Japon, du côté de Fukuoka, entre le 16 juillet le 1er août. La FINA a aussi largement ouvert la porte à un report. Reste à voir quand. Et aux dépens de qui.

Vidéo - Bonnet : "Ce report me donne encore plus de rage pour 2021"

07:07