Elle devait avoir lieu il y a un an moins un jour, précisément. Mais la pandémie de Covid-19 a tout chamboulé et c'est finalement ce vendredi 23 juillet 2021 que va se dérouler la cérémonie des Jeux Olympiques de Tokyo. Spectacle, représentants politiques, flamme olympique : voici tout ce que vous devez savoir avant ce grand rendez-vous.

A quelle heure aura lieu la cérémonie d'ouverture ?

Programmez bien votre pause déjeuner : début des festivités ce vendredi 23 juillet 2021, à 13h00 (heure française).
Tokyo 2020
Demandez le programme ! Horaires, diffusion et tout ce qu'il faut savoir sur les JO de Tokyo 2020
17/03/2021 À 11:07

Où aura-t-elle lieu ?

Dans un bijou d'architecture moderne, à savoir le stade national de Tokyo, tout neuf, et dont les travaux ont été achevés en novembre 2019. L'enceinte de 68.000 places a coûté environ 1,3 milliard d'euros et impliqué environ 1,5 million de personnes. Colossal.

De Tokyo à Fukushima, les sites des Jeux Olympiques

Comment suivre la cérémonie d'ouverture ?

Sur Eurosport, tout simplement. Vous avez la possibilité de vivre ces Jeux Olympiques en direct et sans publicité. Alors foncez !
Vous pouvez également suivre notre multiplex, avec toutes les informations à savoir sur les JO.

Qui y participera ?

Il y aura une délégation de moins qu'initialement prévu. La Corée du Nord a renoncé à participer en avril dernier. La Guinée, qui avait elle aussi annoncé son forfait en milieu de semaine, s'est finalement ravisée. En revanche, impossible de chiffrer précisément le nombre d'athlètes qui seront présents durant la traditionnelle "Parade des Nations". Ils étaient environ 11.000 à Rio. Combien seront-ils à Tokyo ?
Beaucoup moins, c'est une certitude. D'abord parce que de nombreux athlètes ne seront pas encore présents sur place, en raison des restrictions liées à la pandémie de Covid-19. Ensuite parce que certains ont d'ores et déjà été contrôlés positifs à leur arrivée au Japon, et donc isolés : une taekwondoïste chilienne, une skateboardeuse néerlandaise, un pongiste tchèque, un nageur russe… Au total, et jusqu'à ce jeudi, 87 cas positifs au virus ont été détectés depuis le 1er juillet. Ce chiffre inclut les athlètes mais aussi les prestataires ou des membres de la délégation et va malheureusement continuer à évoluer.

Nadal, LeBron, Farah… ces grands sportifs absents des Jeux

Pour chaque délégation, le nombre de membres officiels et d'athlètes devrait être réduit. Une jauge pourrait même être appliquée. Seules quelques centaines de personnes devraient être présentes en simultané dans le stade.

Qui sont les porte-drapeaux français ?

Un homme, une femme. Pour la première fois, la délégation française n'aura pas un mais deux porte-drapeaux lors de la cérémonie. Les heureux élus sont Clarisse Agbegnenou, quintuple championne du monde de judo en quête d'un premier titre olympique, et Samir Aït Saïd, gymnaste pratiquant aussi des sports de combat, qui avait subi une double fracture tibia péroné lors d'une réception d'un saut en qualifications, à Rio… quatre ans après avoir déjà manqué les Jeux de Londres à cause d'une blessure. Deux combattants hors du commun.

Y aura-t-il des spectateurs ?

Non. Ou très peu. Pour la première fois de l'histoire, les Jeux Olympiques vont se dérouler à huis clos. Malgré tout, quelques centaines de "VIPs" et personnalités politiques seront présents. Plusieurs sponsors majeurs de l'événement ont de même fait savoir qu'ils n'assisteront pas à la cérémonie d'ouverture.

Quelles personnalités politiques y assisteront ?

Une figure locale y sera : Naruhito, empereur du Japon. Dénué de pouvoir politique, il est tout de même un symbole fort et important au pays du Soleil-Levant. Selon les médias locaux, Naruhito devrait déclarer vendredi les Jeux officiellement ouverts en tant que président d'honneur des Jeux Olympiques et paralympiques, mais un responsable de l'Agence de la maison impériale, interrogé mardi par l'AFP, n'était pas en mesure de le confirmer.

Diniz, Felix, Abalo... Pour eux, c'est peut-être la dernière danse

Son père, Akihito, avait ouvert les Jeux d'hiver de Nagano en 1998 et son grand-père, Hirohito, les Jeux d'été de Tokyo en 1964 et ceux d'hiver de Sapporo en 1972.
Emmanuel Macron, président de la République française, sera également présent, accompagné de Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Education Nationale, de la Jeunesse et des Sports, ainsi que de Tony Estanguet, membre du Comité Olympique International.
Joe Biden, qui avait un temps semé le doute sur la participation des Etats-Unis à la compétition, ne fera pas le voyage. Au contraire de son épouse, Jill. Rappelons que la France (Paris en 2024) et les Etats-Unis (Los Angeles en 2028) seront les deux prochains pays à accueillir les JO d'été.

A quoi va ressembler la cérémonie ?

C'est le grand flou. Jusqu'à présent, les préparatifs de la cérémonie ont surtout été marqués par de nombreux couacs. Jeudi, le directeur artistique du spectacle, Kentaro Kobayashi, a été démis de ses fonctions pour une mauvaise blague sur l'Holocauste remontant à plus de 20 ans.

Dressel, Durant, Djoko : les stars masculines qui vont animer Tokyo

Quelques jours plus tôt, Keigo Oyamada, compositeur de l'un des thèmes musicaux de la cérémonie, avait démissionné après avoir été rattrapé par d'anciennes interviews dans les années 1990 où il expliquait avoir persécuté des camarades de classe handicapés dans sa jeunesse.
En mars dernier, un autre responsable artistique, Hiroshi Sasaki, avait lui aussi démissionné pour avoir suggéré de déguiser en porc une comédienne et vedette japonaise des réseaux sociaux aux rondeurs assumées, Naomi Watanabe.
Les célébrations, elles, s'annoncent bien plus modestes que celles qui avaient ouvert les JO de Rio sur des rythmes de samba, avec Gilberto Gil et Gisele Bündchen en vedette. Pour les organisateurs, toute la complexité réside dans l'obligation de rester sobre, compte tenu de la situation sanitaire, en conservant un esprit festif, avec les traditionnels tableaux musicaux faisant référence à à la culture du pays hôte, particulièrement puissante, et aux valeurs universelles du sport.

En 1996, Mohamed Ali avait ému le monde entier

Dans ce contexte, les organisateurs ont voulu faire de la cérémonie d'ouverture un moment "d'empathie" pour exprimer la "gratitude" et "l'admiration" du monde du sport "pour tous les efforts qui ont été déployés" dans la lutte contre la pandémie, qui a fait 4 millions de morts depuis fin 2019.
Un hommage sera également rendu aux victimes du tremblement de terre et du tsunami de 2011 qui avaient entraîné la catastrophe nucléaire de Fukushima et fait près de 18.500 morts.
Les détails de la soirée sont tenus secrets jusqu'au bout. Mais sur une vidéo des répétitions filmées par des riverains, et vues par l'AFP, des images d'un globe terrestre et les paroles de la chanson "Imagine", de John Lennon, pouvaient être vues projetées dans le ciel.

Combien de temps va-t-elle durer ?

Entre trois et quatre heures. Celle de Rio avait duré un peu plus de 3h30. Vous aurez le temps d'apprécier !

Qui va allumer la flamme olympique ?

Là aussi, mystère. Le grand favori s'appelle Yuzuru Hanyu, considéré comme l'un des plus grands patineurs artistiques de l'histoire mais aussi né à Sendai, à 130 km de l'épicentre du séisme qui avait bouleversé le pays en 2011. Problème : à ce "jeu", il est très rare que les favoris soient finalement élus.

Yuzuru Hanyu

Crédit: Getty Images

Tokyo 2020
"Prison", vengeance, dédicace : Trocad'Héros avec les athlètes olympiques
IL Y A 9 HEURES
Tokyo 2020
Médaille d'or française nocturne, Ledecky battue puis sacrée : le résumé de la nuit
IL Y A 9 HEURES