AFP

Les stars des J.O. (1)

Les stars des J.O. (1)
Par Eurosport

Le 11/02/2010 à 18:50Mis à jour

Si tout se passe bien, on devrait les voir sur les podiums des JO de Vancouver du 12 au 28 février. Ole Einar Bjoerndalen, Shaun White ou encore Petter Northug seront sans doute les stars de ces XXIe Jeux Olympiques. Voici le premier volet des champions qui devraient marquer les JO.

Imago

Phelps-Bjoerdalen, même combat ? Comme le nageur américain, devenu l'homme le plus titré des Jeux d'été en 2008 (14 médailles d'or) le biathlète norvégien va tenter de devenir la référence absolue des JO d'hiver. Titré à cinq reprises, Ole Einar Bjoerndalen n'est plus qu'à trois longueurs de Björn Daehlie. Engagé sur cinq courses (sprint 10km, poursuite 12,5 km, individuel 20km, mass start 15km et relais 4x7,5km), OEB a quelques jokers dans sa poche et s'est spécialement préparé pour le rendez-vous de Vancouver. Il faut dire que les derniers Jeux lui restent en travers de la gorge. Médaillé trois fois à Turin, Bjoerndalen (36 ans depuis le 24 janvier) n'avait pas décroché une seule breloque en or (2 argent, 1 bronze). Un "affront" que le Maitre compte bien laver au Canada, où il disputera ses cinquièmes Jeux Olympiques. Mais peut-être pas les derniers...

________________________________________________________________________________________________________________________________________

AFP

Après avoir un temps envisagé de stopper sa carrière, Bode Miller a finalement décidé de repartir pour un dernier tour de piste. A 32 ans, seul le rendez-vous olympique pouvait le motiver suffisamment pour l'inciter à ne pas raccrocher. L'enfant terrible du ski américain a déjà obtenu deux médailles aux Jeux, mais jamais du plus précieux métal. L'or olympique, voilà bien la seule chose qui manque encore au prestigieux palmarès de Miller. Après savoir repris l'entraînement tardivement, il n'a guère brillé sur le circuit Coupe du monde jusqu'à ce début d'année, d'autant qu'une blessure à une cheville l'a perturbé en décembre. Mi janvier, sa victoire dans le super-combiné de Wengen est toutefois venue rappeler à chacun que, sur un jour, un grand Miller était capable de mettre tout le monde d'accord. Près de deux ans après son dernier succès en Coupe du monde, Wengen est tombé à pic pour le relancer. Au meilleur moment. Quelque chose nous dit qu'il faudra compter avec lui à Vancouver...

________________________________________________________________________________________________________________________________________

Reuters

On aime ou on n'aime pas. Petter Northug fait partie de ces athlètes qui ne laissent pas indifférent. Talentueux, le Norvégien de 24 ans énerve parfois par son arrogance et son hautaineté sur les skis. A Vancouver, Northug participera à ses premiers Jeux Olympiques. Le meilleur fondeur de la planète y va pour y faire de grandes choses. "Northug partira hyper favori. Il est capable d'accélérations monstrueuses. Cette année, il a encore franchi un palier. Il a toujours gagné un sprint d'arrivée . Pour le battre, il faut le lâcher avant (de se retrouver dans les derniers hectomètres). C'est la solution la plus réaliste. Mais il a aussi gagné "en caisse" (résistance). Il est même capable de gagner en individuel", analyse le Français Jean-Marc Gaillard. Lors des derniers Mondiaux, à Liberec, Northug avait accroché trois médailles d'or à son cou (le 50km, la poursuite 30km et le relais par équipes). La razzia pourrait se prolonger en Colombie britannique.

________________________________________________________________________________________________________________________________________

Reuters

Considéré, à juste titre, comme le "Michael Jordan du snowboard", Shaun White est un monstre dans sa catégorie. Celui qui pratique également le skate chez les professionnels, qui possède sa propre ligne de lunettes, deux jeux vidéos à son nom et qui roule en Lamborghini, sera à Vancouver pour y glaner un deuxième titre olympique. A Turin, son enchaînement de deux 1 080° lui avait permis de s'offrir la médaille d'or en half-pipe. La "Tomate volante" (surnom donné en raison de ses cheveux roux et de l'amplitude qu'il donne à ses sauts) est un modèle de précocité. C'est à 4 ans qu'il se découvre une passion pour le snow. Malgré deux opérations pour soigner une malformation cardiaque, le natif de San Diego est depuis passé pro à l'âge de... 13 ans. Véritable star aux Etats-Unis pour ses performances aux X-Games notamment, Shaun White pourrait nous gratifier à Vancouver de son "double Mactwist 1 260°". Cette figure lui a permis d'obtenir 49,5 sur 50 lors du Grand-Prix de Park City il y a un mois. Quasiment la perfection.

________________________________________________________________________________________________________________________________________

Imago

A 20 ans, Gregor Schlierenzauer a tout l'avenir devant lui. Mais l'Autrichien possède déjà une belle expérience. Vainqueur de la Coupe du monde l'hiver dernier, l'Autrichien fait partie des favoris à l'or olympique au Canada. Au même titre que le Suisse Simon Ammann, que le Finlandais Janne Ahonen ou que ses compatriotes Wolfgang Loitzl, Andreas Kofler ou encore Thomas Morgenstern. Double champion du monde (par équipes - 2007 et 2009), le sauteur d'Innsbruck, aux 10 victoires cette saison (dont deux avec son pays), vise le titre individuel sur le tremplin de Whistler. L'homme partira avec un avantage sur ses adversaires. Les 24 et 25 janvier derniers, "Schlieri" s'était imposé sur celui-ci en Coupe du monde.

________________________________________________________________________________________________________________________________________

Reuters

C'est dans la combinaison de favorite qu'Helena Jonsson va aborder ses premiers Jeux Olympiques. Ultra-dominatrice en Coupe du monde encore cet hiver, la Suédoise de 24 ans est la tenante du titre du gros globe de cristal et des petits en sprint et en mass-start. A Vancouver, Jonsson aura un statut à assumer. Trop lourd pour ses épaules ? Pas sûr tant la biathlète nordique, qui s'est servi d'une carabine pour la première fois à l'âge de 10 ans et qui a débuté le biathlon à 15, semble au-dessus de la concurrence. "C'est vrai que je n'ai jamais participé aux JO, mais je pense que je dois rester moi-même à Vancouver. C'est une compétition comme une autre, finalement. Comme d'habitude, il faudra que je sois précise au tir. Je ne dois pas penser à la médaille. Mes adversaires sont les mêmes que sur le circuit Coupe du monde", explique Jonsson, déjà sacrée à deux reprises aux Championnats du monde (relais mixte en 2007 et poursuite en 2009).

________________________________________________________________________________________________________________________________________

Imago

Justyna Kowalczyk sera la grande favorite pour truster les podiums de Vancouver. Cette Polonaise vivra, à 27 ans, ses premiers Jeux Olympiques avec un statut à défendre. Présente à Turin il y a 4 ans, elle avait surpris son monde en glanant le bronze sur le 30 km mass start. Depuis, Kowalczyk n’en finit plus de progresser. Après une 3e place au classement général de Coupe du monde il y a deux saisons, elle a réussi une année 2009 parfaite en décrochant son premier Gros globe et en étant double médaillée d’or (sur poursuite et 30 km) et médaillée de bronze (10km classique) lors des Mondiaux de Liberec.

________________________________________________________________________________________________________________________________________

AFP

Si son prénom ne vous évoque encore rien, Yu-Na saura vous enchanter à Vancouver, comme elle le fait sur la glace depuis près de 7 ans. Si elle s'entraîne au Canada avec des chorégraphes nord-américains, cette jeune patineuse est un véritable phénomène dans son pays car elle est la première Coréenne à briller sur la scène internationale. Sa rapidité et ses prises de risque lui ont permis d'obtenir des records de notes dans les programmes qu'elle présente : aussi bien en court qu'en libre. Présente sur tous les podiums des concours qu'elle dispute, elle a remporté 3 finales de Grand ISU sur quatre saisons et est la dernière lauréate du Trophée Eric Bompard et du Skate America sur la musique des films de James Bond ou sur les ambiances plus jazzy de Georges Gershwin. Elle sera la patineuse à suivre à Vancouver car elle est surtout la championne du monde en titre. Autrement dit, la grande favorite pour décrocher l'or olympique, quatre ans après la Japonaise Shizuka Arakawa, pour confirmer la domination asiatique en patinage artistique féminin au détriment de la Russie.

Retrouvez le 2e volet des "Stars des JO" ce vendredi.

0
0