Vexé en double champion olympique et décuple champion du monde qu'il est par sa défaite au 3e tour au tournoi de Paris en février dernier, terriblement déçu pas le report des Jeux Olympiques de Tokyo de 2020 à 2021, Teddy Riner avait posté pendant le confinement des messages à ses fans, et surtout ses adversaires, pour les rassurer de sa motivation et de son impatience retrouver les tatamis en vue de l'échéance japonaise.

Judo
Le Grand Chelem de Budapest sonne le grand retour du judo sur la scène mondiale
07/10/2020 À 08:53

On l'avait vu par exemple en train de sauter à la corde à une cadence infernale, sur le toit de son appartement de Levallois-Perret, et demander qui pourrait bien en faire autant que lui. Ces exercices faisaient avaient un but : ne plus revoir cet horrible compteur qui avait affiché 160 kg sur la balance, au moment du tournoi de Paris. La marque d'un surpoids incompatible avec ses ambitions, et la cause de sa première défaite depuis 2010.

Lundi, le Guadeloupéen a encore joué avec la corde, mais à la verticale cette fois. C'est un classique, un "bonbon" de fin d'entraînement à l'INSEP, où les judokas de haut niveau s'entraînent à longueur d'année. Mais quand on pèse encore 145 kg, presque un poids de forme dans la catégorie des "lourds", c'est une autre histoire...

Un défi même, que lui a lancé Frank Chambily, son entraîneur au gabarit de jockey. Que l'athlète a relevé avec brio, à en voir la vidéo qu'il a postée. Qu'on se le dise : Teddy Riner est plus que jamais prêt à incarner la devise des Jeux Olympiques : "Plus vite, plus haut, plus fort."

Judo
Riner battu avec le PSG et très remonté : "Il y a une grosse erreur d'arbitrage"
03/10/2020 À 14:09
Judo
La Fédération Internationale de Judo annonce le retour des compétitions
05/09/2020 À 10:26