Eurosport

Championnat du Monde 2019 de Judo : les Bleues font exploser les compteurs à Tokyo

Championnat du Monde 2019 de Judo : les Bleues font exploser les compteurs à Tokyo

Le 01/09/2019 à 20:11

Marie-Eve Gahié, Madelaine Malonga et Clarisse Agbegnenou ont chacune ramené une médaille d’or du Japon.

Clarisse Agbegnenou a remporté la médaille d’or des -63 kg après une finale épique de 11 minutes face à Miku Tashiro. Grâce à son 4e titre mondial, elle est désormais la judoka française la plus titrée dans cette compétition.

En -70 kg, les Françaises ont obtenu 2 médailles. Marie-Eve Gahié s’est imposée aux dépens de la Portugaise Barbara Timo, tandis que Margaux Pinot a remporté le bronze.

Dans la catégorie des -78 kg, Madelaine Malonga a gagné son premier titre mondial. En finale, elle a battu la Japonaise Shori Hamada.

Du côté des déceptions, notons la 5e place de Mélanie Clément en -48 kg. Elle a été battue en repêchage par la Mongole Urantsetse Munkhbat dans le match pour la médaille de bronze. Même son de cloche pour Amandine Buchard en -52 kg, qui s’est incliné face à Ai Shishime dans le combat pour la 3e place.

Chez les -58 kg, Hélène Recevaux a été balayée au deuxième combat par la future médaille de bronze Tsukasa Yoshida. Autre surprise : la défaite d’Anne Fatoumata M’Bairo dès son entrée en lice en +78 kg.

Le week-end s’est terminé par une deuxième place de l’équipe de France au tournoi par équipe. Après avoir battu l’Autriche et Cuba, les Bleus ont fait chuter la Russie en demi-finale. En finale, ils ont malheureusement été dominés par le Japon (4-2).

Sarah Léonie Cysique a battu Tsukasa Yoshida et Axel Clerget a pris le meilleur sur Sanshiro Murao. Par contre, Cyrille Maret, Guillaume Chaine, Marie-Eve Gahié et Madelaine Malonga ont tous perdu leurs duels.

La France termine donc 2e du classement général de ces Mondiaux, avec trois médailles d’or, une d’argent et trois médailles de bronze. Sur le plan comptable, le bilan est bien meilleur que l’année dernière. Les Bleus étaient repartis de Bakou avec seulement un titre, celui de Clarisse Agbebnenou.

0
0