Vendredi, Luka Mkheidze (-60kg) avait ouvert le compteur bleu en Ouzbékistan en obtenant une médaille de bronze bien méritée. Guillaume Chaine (-73kg) aurait pu l’imiter ce samedi. Mais il a trébuché sur le dernier obstacle. Opposé à Ferdinand Karapetian lors du combat pour la place de 3, le Français a pris les devants grâce à un waza-ari… avant de se faire surprendre sur uchi-mata à une trentaine de secondes du gong. Ippon en faveur de l’Arménien, et regrets évidents pour le natif de Colombes.
Cette issue amère ne doit cependant pas ternir le parcours remarquable du combattant de 34 ans, qui a su tirer son épingle du jeu dans une partie de tableau pourtant corsée. Après une entrée en matière victorieuse face à Aden-Alexandre Houssein, le Tricolore a successivement écarté Alexandru Raicu - vainqueur du Grand Slam de Tel Aviv il y a quinze jours - et, surtout, Fabio Basile, champion olympique des -66kg à Rio. Et sa défaite en quarts contre l’étonnant Obidkhon Nomonov, qui était poussé par son public, ne l’a pas coupé dans son élan puisqu’il a parfaitement réagi ensuite, en dominant Evgenii Prokopchuk en repêchages.
Tokyo 2020
"On a de l'or à aller chercher à Paris" : Riner et Agbegnenou ont pris rendez-vous
IL Y A 5 HEURES

Belle opération comptable pour Chaine

Finalement cinquième, le sociétaire du COS Sartrouville pourra en outre se satisfaire d’avoir engrangé de précieux points dans la course à la qualification olympique. Ses deux compatriotes engagés chez les -81kg, Nicolas Chilard et Alpha Djalo, ne peuvent hélas pas en dire autant, l’un comme l’autre ayant chuté au premier tour. Le Finistérien n’a pas réussi à remonter son waza-ari de retard face à Murad Fatiyev, alors que le Parisien a subi un contre fatal de la part de Giyosjon Boboev.

Quand un ippon se transforme en pénalité fatale : finale cruelle pour Smagulov

Parmi les autres résultats du jour, il convient de souligner la victoire de Miku Tashiro (-63kg), qui n’a pas laissé de place au doute contre Andreja Leski. La Japonaise reste l’une des principales rivales de Clarisse Agbegnenou, qui l’avait battue au terme d’une finale inoubliable lors des Mondiaux 2019. Chizuru Arai (-70kg) a elle aussi fait respecter sa loi dans sa catégorie, aux dépens de Barbara Matic. Médaillé d’argent il y a deux semaines, Saeid Mollaei (-81kg), qui combat désormais pour la Mongolie, n’est cette fois pas allé au-delà du deuxième tour.

Un balayage impeccable et Tashiro plante Leski au sol

Tokyo 2020
Dicko : "Teddy me dit : 'Moi aussi j'ai commencé par du bronze, regarde ce que j'ai fait après'"
IL Y A 12 HEURES
Tokyo 2020
Cysique sur Riner : "Il nous a montré le chemin à suivre"
IL Y A 13 HEURES