Visiblement, Romane Dicko ne semble pas encore décidée à descendre de son nuage. Depuis janvier 2020, la combattante de 21 ans écrase tout sur son passage dans la catégorie des +78kg. Sa participation au Grand Slam de Tel Aviv, ce samedi, n’a fait que confirmer cette tendance. Impériale tout au long de la journée, la sociétaire du PSG Judo n’a eu, en finale, besoin que d’une poignée de secondes pour clouer Rochele Nunes au sol et marquer ippon sur immobilisation. Sa série de victoires sur le circuit international s’étend désormais à 23 unités.

Posvite est tombée sur un os

Judo
Horaires, engagés, Riner et les Français ; le programme du Grand Slam de Tashkent de judo
24/02/2021 À 16:44

Leader mondiale des -78kg, Madeleine Malonga n’était pas du déplacement dans la Ville blanche. Mais le réservoir de talents est tel dans cette catégorie que deux Tricolores pouvaient malgré tout prétendre à une médaille. Un objectif atteint par Fanny-Estelle Posvite, qui repart avec de l’argent autour du cou. Parvenue à se hisser en finale, la Limougeaude n’a ensuite pas trouvé la solution contre la solide Anna Maria Wagner, écopant de trois pénalités (ce qui permet à l’adversaire de l’emporter par ippon) durant le Golden Score.

Posvite n’a pas pu jouer sa symphonie contre Wagner

Audrey Tcheuméo n’a, de son côté, pas pu grimper sur le podium. Coincée au sol par la même Wagner en demi-finale, la championne du monde 2011 a chuté face à la Croate Karla Prodan, dont le ko-uchi-gari a fait mouche lors du combat pour la troisième place. Seul Bleu engagé dans un tableau masculin ce samedi, Aurélien Diesse (-90kg) a été éliminé dès son entrée en lice. Le natif de Bondy s’est incliné d’un waza-ari contre Mammadi Mehdiyev.

Krpalek surpris d'entrée

Teddy Riner - qui reprendra la compétition à Tashkent dans deux semaines - a probablement gardé un œil attentif sur les performances de ses rivaux en +100kg ce samedi. Si tel est le cas, le Guadeloupéen a sans doute été surpris de voir Lukas Krpalek, numéro 1 mondial et champion du monde en titre, se faire piéger lors de son premier combat par Aliaksandr Vakhaviak (n°32). Le Biélorusse n’a toutefois pas concrétisé cet exploit en glanant une médaille, puisqu’il a été battu en place de 3 par Guram Tushishvili, autre sérieux prétendant au titre olympique à Tokyo. En finale, la victoire est revenue à Gela Zaalishvili, vainqueur de Tamerlan Bashaev par ippon.

Judo
Le "Ne Waza", ou comment Agbegnenou s'est dotée d'une arme redoutable pour digérer son échec à Rio
22/02/2021 À 11:18
Judo
Un petit waza-ari et Korrel sourit contre Paltchik
20/02/2021 À 17:20