Les choses sérieuses ont commencé en vue des Jeux de Paris 2024 pour Teddy Riner, qui a débuté vendredi un stage d'entraînement de dix jours à Rio de Janeiro, avant un retour à la compétition prévu en juillet, à Budapest. "La reprise en compétition, ce sera sur le Grand Chelem de Budapest, ça c'est sûr", a révélé dans une interview à l'AFP le triple champion olympique (deux titres en individuel et un par équipes) après son premier entraînement au Brésil.
J'aimerais bien aller aux Mondiaux en octobre, mais on verra
Judo
Dicko, reine d'Europe pour la troisième fois
01/05/2022 À 15:17
"Ensuite, il y aura d'autres compétitions, mais ce sera vraiment en fonction de comment je reviens sur ce premier tournoi. On se laisse le temps. J'aimerais bien aller aux Mondiaux en octobre, mais on verra", a-t-il ajouté. Teddy Riner a repris l'entraînement à Paris début janvier, après une coupure de six mois suite aux Jeux de Tokyo. Sa dernière participation aux Mondiaux remonte à 2017, à Budapest, où il avait été sacré champion du monde pour la dixième fois, un record absolu. Et le premier de ces dix titres avait été remporté à Rio, en 2007, alors qu'il n'avait que 18 ans.

"Je pense que je vais dormir avec" : Une médaille de plus, mais toujours pas de lassitude pour Riner

C'est également dans la ville brésilienne qu'il avait réussi la passe de six aux Mondiaux, en 2013, avant de décrocher sa deuxième médaille d'or olympique, en 2016. Vendredi, à l'entraînement, il a retrouvé Rafael Silva, double médaillé de bronze olympique, qu'il a affronté à maintes reprises en phases finales de grandes compétitions, et des valeurs montantes comme Joao Cesarino, 26 ans, au centre d'entraînement du Comité olympique du Brésil.
Aujourd'hui, je m'entraîne beaucoup plus à l'étranger parce que je vais chercher la concurrence
"Aujourd'hui, j'ai changé mon fusil d'épaule, je m'entraîne beaucoup plus à l'étranger parce que je vais chercher la concurrence, l'opposition, a expliqué le judoka de 32 ans. C'est le point de départ, le premier stage à l'étranger, et on n'a pas choisi la plus petite école, on a choisi les Brésiliens. C'est une très bonne initiative de venir ici, je ne suis pas déçu, dès le premier entraînement, j'ai eu en face des combattants costauds."
Aux Jeux de Tokyo, Teddy Riner n'est pas parvenu à décrocher sa troisième médaille d'or en individuel, se contentant du bronze, mais il a permis à la France d'aller chercher le premier titre olympique de l'histoire par équipes en battant le Japon à domicile.
Judo
L'or pour Gahié, le bronze pour Pinot : belle moisson pour les Bleues
30/04/2022 À 16:03
Judo
Boukli sacrée championne d'Europe, Buchard, Cysique et Revol sur le podium
29/04/2022 À 14:52