Finale des +100kg : Teddy Riner v. Inal Tasoev

Le patron est de retour ! Vainqueur aux pénalités de Tasoev, Riner a confirmé ses bonnes dispositions du jour en décrochant l'or au Masters de Doha.

Teddy Riner face à Gela Zaalishvili lors du Masters de Doha 2021

Crédit: Getty Images

Judo
20 kilos en moins, esprit de revanche en plus : pour Riner, c'est l'opération reconquête
11/01/2021 À 15:21

Finale des +78kg : Romane Dicko v. Iryna Kindzerska

C'est bien la nouvelle star du judo féminin français. Malgré un début combat âpre et disputé, Romane Dicko a également décroché l'or dans la catégorie des +78 kg. La double championne d'Europe s'est imposée par ippon, après osaekomi face à l'Azerbaïdjanaise Iryna Kindzerska. A 21 ans seulement, la judokate licenciée au Blanc-Mesnil démarre 2021 comme elle a terminé 2020 : tambour battant.

Finale des -78kg : Madeleine Malonga v. Shori Hamada

Le combat entre Madeleine Malonga et Shori Hamada a, une nouvelle fois, tenu toutes ses promesses. Dans un scénario semblable à celui de la finale des Mondiaux 2019, la Tricolore a tenu bon pour décrocher l'or dans ces Masters de Doha grâce à un waza-ari. Impériale défensivement, la combattante du Blanc-Mesnil a parfaitement contenu les assauts de la Japonaise. Immobilisée à mi-combat par son adversaire, Malonga est sortie de l'oasaekomi. Avant de gérer pour asseoir un peu plus sa domination mondiale.
Interrogée sur La Chaine L'Equipe après le combat, la judokate s'est confiée, notamment sur sa frayeur lors de l'osaekomi. "Je suis super contente car j'ai bien défendu, je n'ai pas lâché et je lui ai montré qu'elle ne pourrait pas m'avoir au sol. Pour moi, c'était hors de question que je perde surtout après mon waza-ari."

Madeleine Malonga

Crédit: Getty Images

Rendez-vous à 15h pour les finales

Il faudra désormais patienter jusque 15h pour le début des phases finales. Côté français, trois représentants sont en lice pour remporter le titre. Madeleine Malonga chez les -78 kg, Romane Dicko chez les +78 kg et donc Teddy Riner dans la catégorie des +100 kg.

1/2 finale : Iakiv Khammo (UKR)

Contrat rempli ! Vainqueur de l'Ukrainien Khammo, Teddy Riner continue son parcours de santé à Doha. Le champion olympique a disposé de son adversaire grâce à un waza-ari inscrit après 1'15" de combat. Le judoka licencié au Paris Saint-Germain a ensuite géré malgré les assauts répétés de son adversaire, laissant transparaître tous ses progrès dans son temps de réaction et sa mobilité. En confiance, Riner se qualifie donc pour la finale où il défiera le Russe Inal Tasoev, vice-champion d'Europe à Prague, en novembre dernier.

1/4 de finale : Tamerlan Bashaev (RUS)

Le début des choses sérieuses pour le Tricolore. Face au champion d'Europe de la catégorie, Teddy Riner n'a pourtant pas fait de vieux os. Concentré, prudent, solide, le décuple champion du monde ne s'est pas laissé piéger par le Russe, très entreprenant tout au long du combat. Un o-uchi-gari à une minute du terme a permis au Français de sortir vainqueur de ce combat. Riner affrontera l'Ukrainien Iakiv Khammo pour une place en finale.

Le point à mi-journée sur les autres français du jour

Outre Teddy Riner, de nombreux Français sont à suivre ce mercredi. Chez les dames, Madeleine Malonga, championne du monde et d’Europe en titre, confirme son statut de favorite puisqu’elle s'est qualifiée pour la finale chez les -78 kg. Elle affrontera la Japonaise Shori Hamada, médaillée d'or aux Mondiaux 2018.
De son côté, la vice-championne olympique 2016 Audrey Tcheuméo a été éliminée dès le deuxième tour, battue par la Bosnienne Loriana Kuka. Fanny Estelle Posvite, battue par Guusje Steenhuis, s’arrête elle aussi au deuxième tour toujours dans la même catégorie. Les deux tricolores ont toutes les deux été éliminées après trois pénalités.
Double championne d’Europe en titre chez les +78 kg, Romane Dicko a parfaitement négocié son tournoi qatari puisqu’elle s’est facilement qualifiée pour la finale. En demi-finale, la Francilienne a disposé de la Franco-turque Kayra Sayit, troisième des derniers championnats du monde. En revanche, l'aventure s’arrête aux portes des demies pour Julia Tolofua, défaite par la Camerounaise Hortence Vanessa Mballa Atangana.

Romane Dicko lors des championnats d'Europe 2020 à Prague

Crédit: Getty Images

Chez les hommes, Axel Clerget (-90 kg) s’arrête dès le deuxième tour, blessé. Tout comme Alexandre Iddir chez les -100 kg.

2e tour : Gela Zaalishvili (GEO)

Cette fois, la machine est bien lancée pour le judoka de 31 ans. Face au jeune Géorgien Zaalishvili (21 ans), Teddy Riner n'a pas traîné en s'imposant par ippon, en moins de deux minutes de combat. Entreprenant, le Français a vite poussé le champion d'Europe juniors 2019 dans ses retranchements (qui a d'ailleurs été sanctionné à deux reprises pour non-combativité). Le natif des Abymes a donc composté son billet pour les quarts de finale où il sera opposé au redoutable Russe Tamerlan Bashaev, champion d'Europe de la catégorie en 2020.

1er tour : Roy Meyer (NED)

Une reprise en douceur pour Teddy Riner. Malgré un début de combat accroché, marqué par une certaine passivité de la part de son adversaire Roy Meyer, sanctionné pour non-combativité, le décuple champion du monde a parfaitement négocié son retour à la compétition, lors du premier tour du Masters de Doha. Le double champion olympique a attendu la fin du combat pour se sortir de l’opposition du médaillé de bronze des Mondiaux 2019. Avec un sumi-gaeshi salvateur lui offrant un deuxième waza-ari, Teddy Riner a donc validé son ticket pour le tour suivant où il sera opposé au Géorgien Gela Zaalishvili, champion d'Europe juniors en 2019.
Tokyo 2020
Buchard : "C'était les 20 secondes les plus longues de ma vie"
IL Y A 5 HEURES
Tokyo 2020
Drame, dépression, coming-out : Buchard, la récompense méritée d’une cabossée
IL Y A 6 HEURES