C'est en patronne que Clarisse Agbegnenou (-63kg) se présente sur le tapis numéro 1 de la László Papp Sportaréna mercredi. Aux mondiaux de Budapest, la championne du monde en titre a tranquillement écarté la Danoise Laerke Marie Olsen lors de son premier tour (le second du tournoi). Aux portes des quarts de finale, la "Tigresse" n'a pas tremblé face à la Sud-Coréenne Heeju Han, championne d'Asie en titre. Clarisse Agbegnenou l'a emporté par ippon dans l'ultime minute du combat. En quarts de finale, elle a poussé la Cubaine Maylin Del Toro Carvajal à l'abandon. Et dans le dernier carré, elle a battu la Néerlandaise Vermeer, N.7 au classement mondial et 3e des derniers championnats d'Europe. La voilà en finale !
Pour Alpha Djalo (-81kg), c'est déjà terminé. Le judoka français avait pourtant bien commencé son combat en prenant l’avantage en marquant waza-ari d'entrée. Mais le Sud-Coréen, à deux minutes de la fin du combat, a renversé la vapeur et immobilisé le Français pour finalement s’imposer par ippon. Pour participer aux Jeux Olympiques, Alpha Djalo devait au moins se qualifier pour la finale des Mondiaux de Budapest. C’est malheureusement raté. "J'ai besoin de souffler, de prendre du temps pour repartir sur un autre cycle. Mais là c'est dur de se projeter. Je vais prendre du temps pour moi. Il y a un rêve qui s'en va, même deux", a déclaré le judoka après son élimination, selon des propos recueillis par l'AFP.
Tokyo 2020
Attention, Riner est en confiance : "je me sens plus fort qu'auparavant"
IL Y A UN JOUR
Judo
Deux médailles en individuel : le bilan décevant de l'équipe de France
13/06/2021 À 17:55
Judo
Tolofua passe tout près
12/06/2021 À 16:40