Quatre ans après sa médaille de bronze londonienne, Automne Pavia est restée à quai, lundi à Rio. Battue en quarts de finale puis en repêchage des -57kg, la Française a dit adieu à une éventuelle médaille de bronze. Le judo tricolore reste donc sans la moindre récompense après trois jours de compétition puisque chez les messieurs, Pierre Duprat a été stoppé dès le deuxième tour chez les -73kg.
C'est une clé de bras qui a mis fin au parcours brésilien de Pavia. Déséquilibrée puis emmenée au sol par Telma Monteiro, la Française de 27 ans a été piégée. Touchée au coude gauche, la judoka d'Orléans a dû abdiquer dès la deuxième minute du combat face à la triple vice-championne du monde. Elle a ensuite quitté le tatami en pleurs.
https://i.eurosport.com/2016/08/08/1907297.jpg
Je suis dégoûté de voir s'achever ainsi quatre ans de ma vie
Plus tôt dans la journée, Pierre Duprat a quitté prématurément le tableau des -73kg, dès le deuxième tour. Vaincu par le Russe Denis Iartcev, le Français a vu le match filer à cause des pénalités. Face à un adversaire qu'il avait déjà battu deux fois dans le passé, Duprat a reçu un shido. Une pénalité qui l'a condamné et qui l'a mis hors de lui après le combat. "Je ressens du dégoût, de la colère, c'est lamentable", a commenté le judoka de Levallois, très remonté vis-à-vis des arbitres.
"Je suis dominant sur tout le match, sur les mains et les attaques je suis le premier. Sur une séquence seulement il est devant et je prends une pénalité..." Et de conclure : "Je suis dégoûté de voir s'achever ainsi quatre ans de ma vie. Je préfère perdre sur ippon que comme ça, que perdre par la décision de quelqu'un qui ne connaît rien au sport de haut niveau."