Walide Khyar, champion d'Europe en titre, a été éliminé samedi dès le deuxième tour en -60 kg du tournoi olympique à Rio, chutant devant le Brésilien Felipe Kitadai dans les ultimes secondes du combat.
Le judoka français de 21 ans semblait s'acheminer vers la victoire avec une pénalité de moins que son adversaire (deux à un) mais ce dernier, porté par son public, a marqué un yuko dans les ultimes secondes du combat pour s'imposer sur le fil. C'est une grosse déception pour Khyar et pour la France, qui pouvait espérer décrocher une première médaille avec le jeune et prometteur judoka.
"C'est un combat que j'aurais dû gagner", a déploré Walide Khyar. "Je pense que j'étais au-dessus. Perdre à 3 secondes de la fin aux Jeux Olympiques, c'est dur, c'est vraiment dur, surtout que je l'avais déjà battu et que je me sentais vraiment bien sur le combat. C'est une grosse, grosse déception."

Pas de miracle pour Payet

Côté féminin, le résultat est similaire même si Laëtitia Payet devrait partir de Rio avec moins de remords de Khyar. Complètement dépassée par la Mongole Urantsetseg Munkhbat, star de la catégorie, la Française a été éliminée en 8e de finale. En vingt secondes et une prise au sol, Payet était trop loin du compte pour espérer mieux.
"Les Jeux c'est tous les quatre ans, j'ai fait beaucoup de sacrifices pour revenir (après sa maternité, ndlr), a expliqué la Française après sa défaite. S'arrêter sur une séquence au sol qui était longue, je suis très déçue. J'ai des regrets de m'arrêter de cette manière, c'est dur mais c'est comme ça."