La présence du président de la République Emmanuel Macron dans les tribunes du Nippon Budokan, temple du judo japonais, ne lui a pas porté chance. Shirine Boukli qui apparaissait comme une réelle chance de médaille tricolore a été battue dès son entrée en lice dans le tournoi olympique chez les moins de 48 kg.
Suivez les Jeux Olympiques de Tokyo en intégralité sur Eurosport !
La Française de 22 ans, sacrée championne d'Europe de la catégorie en novembre 2020, s’est inclinée devant la Serbe Milica Nikolic après avoir été sanctionnée de trois pénalités, les deux premières pour non-combativité, la dernière pour une prise au pantalon. Boukli est éliminée prématurément et devra digérer cette désillusion.
Tokyo 2020
"On a de l'or à aller chercher à Paris" : Riner et Agbegnenou ont pris rendez-vous
02/08/2021 À 15:59
Que ça se termine aussi vite, c'est particulier
"Je ne comprends pas pourquoi la dernière pénalité tombe, j'attrape soi-disant le pantalon alors que je suis au niveau de la hanche, je ne comprends pas, a expliqué la jeune Française devant la presse. J'ai l'autre main à la ceinture ou au dessus, je n'attrape pas le pantalon. Je ne comprends pas ce qui s'est passé".
"J'étais comme d'habitude, je ne pense pas que je m'étais mis de barrières parce que c'était les JO, a poursuivi Shirine Boukli, forcément dépitée. Justement j'ai fait en sorte de ne pas trop être fan de cet événement. Je l'ai abordé comme une compétition comme les autres. Que ça se termine aussi vite, c'est particulier".
Tokyo 2020
Dicko : "Teddy me dit : 'Moi aussi j'ai commencé par du bronze, regarde ce que j'ai fait après'"
02/08/2021 À 08:22
Tokyo 2020
Cysique sur Riner : "Il nous a montré le chemin à suivre"
02/08/2021 À 08:01