Trois médailles d'or aux JO (92, 94, 98), trois titres de champion du monde, sacré à deux reprise la scène continentale, 33 victoires en Coupe du monde... Georg Hackl est une véritable légende dans le monde luge. L'emblématique champion allemand espère mettre un terme à sa fantastique carrière en montant sur le podium des Jeux Olympiques de Turin à l'issue des quatre manches disputées samedi et dimanche sur la piste de Cesana Pariol.
Blessé à un bras et opéré du dos durant l'été dernier, "le Georges", comme il est surnommé, ne possède assurément plus à 39 ans la même condition physique qu'à l'époque où il renversait tout sur son passage. Fort d'une expérience sans équivalence, d'une rage de vaincre sans faille pour son dernier rendez-vous planétaire, le colosse allemand est cependant capable d'ajouter une ligne de plus à son palmarès hors-norme.
Torino 2006
La fratrie en or
15/02/2006 À 13:00
La bataille s'annonce farouche
Agacé par les organisateurs, qui selon lui, ont attribué un vestiaire spacieux aux seuls lugeurs italiens et obligé les autres athlètes à se serrer dans une pièce plus exigüe, Hackl est très remonté à l'heure de s'attaquer à son ultime défi. "C'est mesquin, cela ne me plait pas du tout, je vais le montrer durant la compétition", lance le champion allemand même s'il a conscience que malgré son dossard numéro un, sa quête prend des allures de mission impossible. "Durant tous les entraînements, je n'ai pas fait une seule descente propre, sans faire d'erreur de pilotage", regrette l'Allemand, partagé entre espoir et résignation.
L'Italien Armin Zöggeler, champion du monde et olympique en titre, le Russe Albert Demtschenko, lauréat de la Coupe du monde 2004-05 et champion d'Europe, ou l'Américain Tony Benshoof, très en évidence lors des entraînements, se feraient une joie de gâcher ses adieux
Torino 2006
L'Allemagne intouchable
14/02/2006 À 16:25
Torino 2006
Otto prend l'ascendant
13/02/2006 À 11:09