From Official Website

MOTO2 - Johann Zarco (Ajo Motorsport), le sacre de la confirmation et des nouveaux espoirs

Zarco, le sacre de la confirmation et des nouveaux espoirs

Le 30/10/2016 à 11:08Mis à jour Le 30/10/2016 à 11:16

GRAND PRIX DE MALAISIE - En s'adjugeant un deuxième titre en Moto2, Johann Zarco (Ajo Motorsport) a réussi ce que personne n'avait fait avant lui. Et, par la force des choses, créé de nouvelles attentes autour de lui.

Eurosport Player: Regardez la saison 2018 en direct

Voir sur Eurosport

Certains titres marquent plus que d'autres. Parce qu'ils n'ont pas tous la même saveur, le même impact, ni les mêmes significations. Le second sacre brillamment décroché par Johann Zarco (Ajo Motorsport) ce dimanche à Sepang a pris une résonance particulière. Il a amené le Français dans une dimension à part. Celle qui l'a définitivement écarté de la liste des pilotes ephémères et qui ne demande qu'à le propulser vers celle des très grands.

Pour ne rien vous cacher, j'ai moi-même eu des doutes à la fin de la saison dernière, au moment où le Cannois a annoncé qu'il souhaitait poursuivre l'aventure Moto2 pour y conquérir une deuxième couronne. Ces incertitudes n'ont jamais concerné le talent, l'abnégation et la maturité du pilote de 26 ans. Simplement, "la deuxième année est toujours plus difficile que la première". Cette idée baladée parmi de nombreux sports prend tout son sens en catégorie intermédiaire du championnat du monde de vitesse moto.

Zarco dans une nouvelle caste

D'abord parce qu'elle mêle des prodiges comme Alex Rins à de vieux routiers comme Thomas Lüthi. Ensuite parce que les caractéristiques des machines - donc leurs performances - sont si proches qu'elles demandent au seul génie du pilote de créer les différences sportives. La moindre défaillance, physique ou mentale, technique ou tactique, se paie au prix fort. Depuis la naissance de cette catégorie, ou plutôt sa refonte, en 2010, aucun n'a réussi à inscrire son nom deux fois au palmarès. Ceux qui y sont parvenus avant ? Jorge Lorenzo, Dani Pedrosa, Max Biaggi, Luca Caladora, Sito Pons, Anton Mang, Kork Ballington, Walter Villa, Mike Hailwood, Phil Read et Jim Redman. Plutôt évocateur.

Vidéo - Patience, récital et nouveau salto synchronisé : le résumé de la course qui a titré Zarco

02:48

Zarco n'est certainement pas encore de la trempe de certains de ceux-là. Mais qu'importe, puisqu'il a désormais prouvé et confirmé qu'il n'était pas comme les autres. Pour en être sûr, il faut voir avec quelle précision il répond aux interviews, constater la minutie avec laquelle il applique son programme de travail lors des essais, et s'incliner devant son redoutable sens de la stratégie. Surtout, il faut s'émerveiller devant son aptitude à ne jamais douter.

Vivement 2017

Manche d'ouverture qatarienne - où il était forcément attendu - manquée ? Il a répondu par une victoire en Argentine. Début de tournée européenne morose bouclée par une déception au Mans ? Il a rectifié dès le Grand Prix d'Italie pour entamer une série de 4 victoires en cinq épreuves. Rins et Lüthi lui ont mis la pression en fin de saison ? Il l'a définitivement rejetée ce week-end à Sepang. En évoluant dans un autre monde, tant en qualification qu'en course.

Il y a un an jour pour jour, on aurait certainement signé les yeux fermés pour un tel scénario. Sans en demander plus. Sauf que l'attitude, le comportement, la personnalité et les performances du "Professeur" - comme nos confrères britanniques s'étaient aventurés à le surnommer cet été pour faire référence à Alain Prost, autre maître de la science de course - ont laissé tous ses observateurs dans une nouvelle attente. Celle d'une autre révélation, mais dans la catégorie supérieure. Aux côtés de Valentino Rossi, Marc Marquez, Jorge Lorenzo ou Maverick Vinales. Chez Yamaha Tech3, il ne fera certainement pas de miracles durables. Mais peut-être quelques coups d'éclat, à l'image de Cal Crutchlow cette saison, qui lui ouvriraient en grand les portes de l'équipe officielle de la marque aux diapasons. On a déjà hâte.

Johann Zarco (Ajo Motorsport) au Grand Prix du Japon 2016

Johann Zarco (Ajo Motorsport) au Grand Prix du Japon 2016From Official Website

0
0