Alex Rins pensait bien avoir gagné lorsque dans son douzième tour, la direction de course brandissait le drapeau à damier pour permettre au personnel médical de venir en aide au malheureux Iwema.
Après avoir célébré ce qu’il croyait être sa première victoire, l’Espagnol apprenait avec effroi qu’il allait devoir remonter en piste pour 5 tours puisque la distance règlementaire des deux-tiers de la course n’avait pas été couverte..
Et sa crainte, c’était de voir Salom et Viñales se détacher et prendre le large. C’est d’ailleurs ce que Salom faisait au début de la seconde course mais Rins s’est accroché à son guidon et c’est lui qui coupait la ligne d’arrivée en premier.  
Grand Prix des Amériques
Zarco opéré et opérationnel pour Austin
HIER À 12:32
« Je suis super heureux de cette victoire aujourd'hui. Depuis vendredi, nous avons travaillé très dur pour trouver le rythme et être capable de nous échapper dès le début de la course. Nous avons essayé de le faire, mais Viñales est resté avec moi tout le temps. Lorsque le drapeau rouge a été brandi, je pensais que la course était terminée. Après avoir célébré la victoire, je suis arrivé aux stands et on m'a dit qu'il allait falloir repartir. Ce n'était pas facile de penser que pour un malheureux petit tour, nous devions remonter en piste. Au début, j’étais tracassé car je savais que Salom et Viñales étaient très forts sur la distance de quelques tours, mais tout s'est bien passé. A la fin de la deuxième course, lorsque Luis Salom m’a touché, je pensais que l’histoire allait se dérouler différemment mais quand j'ai vu le drapeau à damier, j'ai tourné la poignée comme un fou pour le rattraper et le dépasser ».
Retrouvez plus d’articles sur GP-inside
https://i.eurosport.com/2012/07/23/865734.png
Grand Prix de Saint-Marin
Zarco souffre et ne voit pas le bout du tunnel : "Ce n'est pas marrant à vivre"
19/09/2021 À 17:01
Grand Prix de Saint-Marin
Quartararo, battu mais fier de lui : "Je pense que c'est ma meilleure course"
19/09/2021 À 15:51