Yamaha Racing Corp.

Jarvis : "Zarco n’était le 1er choix de personne mais maintenant il intéresse tout le monde"

"Zarco n’était le premier choix de personne mais maintenant il intéresse tout le monde"

Le 21/11/2017 à 20:07Mis à jour Le 01/12/2017 à 14:33

Pas attendu en début de saison, Johann Zarco a impressionné tout le monde dans les paddocks. Lin Jarvis, propriétaire de Yahama, ne dira pas l'inverse après les multiples compliments qu'il a adressé au Français.

Eurosport Player :

Voir sur Eurosport

Si le début de saison de Yamaha avait été plutôt encourageant avec la domination totale de Viñales sur les essais hivernaux et sur deux des trois premières courses de l’année, mais aussi avec les bons résultats des rookies de chez Tech3, la suite se révélait moins heureuse avec, notamment une première grosse déconvenue pour les pilotes officiels à Jerez. A cette déconvenue initiale, venaient s’ajouter celles de Catalogne, de l’Allemagne avec une tactique hasardeuse, de l’Autriche, du Japon et de Valence.

Pour couronner le tout, lors des récents essais de Valence, Zarco venait pimenter une situation déjà compliquée en répétant à tout qui voulait l’entendre, chronos à l’appui, que la M1 2017, pointée du doigt par les pilotes officiels, était une super machine ! Lin Jarvis est revenu sur cette saison compliquée pour la Gazzetta Dello Sport.

"Pour Maverick, ce fut une année difficile. L’hiver, il a systématiquement été devant, il a gagné les premières courses, ce qui lui a donné une confiance démentielle et soudainement, il a commencé à rencontrer des difficultés. Mentalement, c'est difficile lorsque vous voyez votre avantage de 30 points s’éroder." Avant d'ajouter : "On a parlé des choix opérés par Rossi qui l’auraient pénalisé mais dans ce domaine, Rossi est plus expert. Après Maverick n'est pas seul, il a son équipe autour de lui et rien ne lui interdisait de prendre une autre route. Chez Ducati, Lorenzo a toujours utilisé les ailerons, Dovizioso pas. Nous n'imposons rien aux pilotes".

Vidéo - Randy de Puniet : "Zarco fait partie des tops de ce championnat"

02:26

A la situation déjà tendue, vient désormais s’ajouter l’épineuse question de savoir si oui ou non, Valentino Rossi prolongera encore son bail à Iwata. Et la question a son importance puisqu’en toile de fond se dresse celle de savoir si oui ou non, Zarco, la pépite Tech3, accepterait de prolonger sur une machine privée au cas où l’Italien s’engagerait à nouveau.

Mais Rossi, qui a récemment déclaré qu’arrêter lui faisait peur, va-t-il réellement continuer ? "En ce qui concerne l’avenir de Rossi, sa motivation dépendra aussi de la compétitivité de la moto. En hiver, j'espère être en mesure de lui parler pour comprendre ses intentions, mais je pense qu'il se décidera après 3 ou 4 courses. Nous serons préparés et, bien entendu, Zarco sera l'un des candidats. La saison 2018 sera importante car à l'exception des pilotes de chez Marc VdS et Crutchlow, tous seront libres." Mais une chose est certaine…Zarco a marqué de gros points ! "Zarco m'a impressionné sur et en dehors de la piste. Ce n'était le premier choix de personne mais maintenant ils sont tous intéressés. KTM par exemple".

Vidéo - Tout pour l'attaque : Zarco, le débutant qui a secoué les puissants

01:43
0
0