Gianluca Montiron, le maître à penser et le Team Manager de JiR, l’écurie de Mike Di Meglio, est revenu sur le début de saison de sa structure après deux courses où ils se sont montrés rapides même si, le résultat à l’arrivée, n’était pas nécessairement celui espéré.
En cause, un manque de chance au Qatar avec une panne sur la grille qui obligeait Mike Di Meglio de s’élancer de la voie des stands et une mauvaise qualification à Austin.
Malgré ces contretemps, l’Italien se veut satisfait d’un début de saison où on sent que le potentiel, que ce soit au niveau de la machine ou du pilote, est là et où il ne manque plus que la concrétisation.
Grand Prix de Valence
Quartararo : "Après la course, c'était dur..."
06/11/2022 À 19:43
« Cet hiver, nous nous sommes impliqués dans le développement technique de notre moto avec nos partenaires. Des nouvelles évolutions arriverons en cours de saison et parallèlement, nous continuons le développement progressif de chaque composé tout en sachant que nous avons un des meilleurs package de base du Moto2. Le fait de rouler en Moto2 depuis le début de la catégorie a permis à JiR de développer son propre savoir-faire technique soutenu par la relation exclusive que nous entretenons avec les ingénieurs japonais de la TSR, une société qui, depuis 2010, suit mon équipe. Il y a également une grande harmonie de travail avec le pilote. Nous nous sommes engagés avec lui sur une voie qui l’amène à changer son style de pilotage pour être en mesure de faire une différence parmi le grand nombre de jeunes pilotes agressifs que présente le Moto2. Les pilotes de premier plan se voient reculer de quelques positions pour quelques dixièmes de seconde, ce qui confirme le caractère spectaculaire de cette catégorie unique dans le monde. A chaque sortie, Mike est de plus en plus convaincant et notamment au niveau de son style de pilotage ».
Retrouvez plus d’articles sur GP-inside
https://i.eurosport.com/2012/07/23/865734.png
Grand Prix de Valence
La plus grande remontée de l'histoire : comment Bagnaia a privé Quartararo du titre
06/11/2022 À 16:41
Grand Prix de Valence
Pas de miracle pour Quartararo, Bagnaia au sommet
06/11/2022 À 13:42