A Buriram, Marc Marquez (Honda HRC) a écrit des petites et des grandes histoires. En qualification, ce samedi, le quadruple champion du monde a enlevé la 50e pole statistique de sa carrière, à seulement 25 ans. Dans le même temps, il est aussi devenu le premier pilote de l'histoire à s'offrir la position de pointe après être passé par la Q1. Valentino Rossi (Yamaha Factory) et Andrea Dovizioso (Ducati Team), qui l'accompagneront en première ligne, n'ont rien pu faire.
Les terrains de jeu fétiches de Ducati sont aussi ceux de son plus grand rival. Sur le circuit de Chang, Marquez a fait du Marquez. Rodé par quelques tours consistants en première partie de qualification, le Catalan n'a pas laissé beaucoup de place à la concurrence. Rossi aurait pu lui mettre la pression, en fin de séance, avec un tour bouclé en 1'30"099, mais le pilote de Cervera l'a effacé pour 11 millièmes dans la foulée.

Yamaha de retour aux affaires

Loin de la boucle idéale, le leader du Mondial a eu le mérite de performer dans tous les secteurs. Rossi, intouchable dans les deux derniers secteurs, a souffert des problèmes de traction de la M1 sur la première moitié du circuit. Et Dovizioso a payé le schéma inverse pour concéder, finalement, 139 millièmes sur le chrono de référence.
Yamaha se contentera probablement du deuxième rang de son leader, surtout pour une manche où le constructeur japonais avait dit ne rien espérer. Finalement, la firme aux diapasons peut largement viser le podium, puisque Maverick Viñales s'est lui aussi placé, au quatrième rang, à 0"240. Pour se mêler à cette lutte, Johann Zarco (Yamaha Tech3), auteur du huitième temps à 0"383, devra, lui, espérer un miracle.