Finalement, Yamaha va peut-être échapper au calvaire auquel le constructeur s'était préparé. Sur un circuit qui ne lui était pas, a priori, favorable, la firme aux diapasons est parvenue à envoyer trois pilotes en Q2, ce samedi, lors de la troisième séance d'essais libres. Car même Johann Zarco (Yamaha Tech3), dont la vieille M1 accuse désormais un retard considérable sur les autres machines, a réussi à se sauver dans les derniers instants. Tout le contraire de Marc Marquez (Honda HRC), piégé alors que son rival, Andrea Dovizioso (Ducati Team) a établi le chrono de référence.
Jorge Lorenzo (Ducati Team) blessé et forfait, son coéquipier a finalement été le seul favori à tenir son rang. En 1'30"399, il a battu Jack Miller (Ducati Pramac) de 0"167 alors que Maverick Viñales (Yamaha Factory), troisième à 0"248, pourrait bien, cette fois, constituer la meilleure chance de podium du constructeur japonais. Son voisin de box, Valentino Rossi, a été repoussé au septième rang, à 0"460, deux positions devant Zarco, à 0"580.
Grand Prix de Thaïlande
Finalement froissé, Lorenzo dit stop
06/10/2018 À 03:46
Les trois "Yamaha Boys" ont trouvé la meilleure monte pneumatique -"medium" avant, "tendre" arrière- pour chasser le chrono. Marquez, lui, a tout remis en cause en fin de séance, troquant tardivement ce même choix, après seulement un tour, par un "dur" à l'avant et un "tendre" à l'arrière. Il l'a finalement payé par une chute dans son dernier tour lancé. Le champion du monde en titre va donc devoir passer par la Q1 en qualification, pour la deuxième fois cette saison, la quatrième depuis qu'il a intégré la catégorie reine.
Grand Prix d'Espagne
Quartararo met fin à 21 ans de disette !
19/07/2020 À 12:44
Grand Prix d'Espagne
Quartararo a un géant à battre pour devenir grand
18/07/2020 À 16:18