Certains ont misé sur Marc Marquez (Honda HRC), d'autres sur Ducati. Le circuit où le quadruple champion du monde a brillé lors des essais hivernaux, est aussi favorable aux machines italiennes. Mais ce vendredi, Maverick Viñales et Valentino Rossi, en difficulté depuis des mois, ont choisi la première séance d'essais libres du Grand Prix de Thaïlande pour retrouver le haut de la fiche, sans pour autant renforcer leurs espoirs de victoire en course.
Les deux pilotes Yamaha ont surtout profité de pneus neufs, chaussés en fin de séance. L'Espagnol, avec un "medium" à l'avant et un "tendre" à l'arrière, a bouclé le 19e de ses 21 tours en 1'31"220. L'Italien, avec un "tendre" à l'avant et un "medium" à l'arrière, s'est rangé à 0"270 de son coéquipier. Andrea Dovizioso (Ducati Team), l'un des favoris du week-end, a conservé la même monte tout au long du test. Et cela ne l'a pas empêché de se rapprocher à 0"416 de la référence dans son dernier tour lancé.
Sur la même stratégie que son rival italien, Marquez s'est contenté du cinquième temps, derrière Jack Miller (Ducati Pramac) et devant Johann Zarco (Yamaha Tech3). Le Catalan a pris l'habitude de dédier le vendredi à l'élection de la bonne gomme pour la course et une RCV capricieuse. Jorge Lorenzo (Ducati Team) a roulé malgré un doigt de pied disloqué et un autre fracturé. Sans antidouleur ni botte spéciale, le Majorquin a souffert, au 17e rang, à 1"301. Pour lui, la course risque d'être longue.