Finie la stratégie du coup d’éclat permanent. Brillant par intermittence la saison passée mais frustré dans la dernière ligne droite, Fabio Quartararo a appris de ses erreurs. Désormais, El Diablo a la tête froide et la science du calcul. Quand une course ne peut pas être gagnée, il faut quand même savoir sauver ce qui peut encore l’être. Dans cette optique, sa troisième place acquise en Allemagne est un bon indicateur de sa maturité nouvelle.
Car, rapidement, FQ20 a compris que la victoire ne serait pas pour lui. Parti en deuxième position pour la grille, il a vu l’OVNI Marc Marquez rapidement foudre sur lui. "Marc vient d'une autre planète !, s’est-il d’ailleurs marré après coup, en référence à la folle rédemption du champion. Marc est un des tout meilleurs dans l'histoire. Quand tu manques un an, après une grave blessure, plusieurs opérations (trois, NDLR), c'est incroyable ce qu'il a réussi aujourd'hui".
Grand Prix d'Allemagne
Marquez a repris goût à la victoire : "Je ne veux pas en rester là"
20/06/2021 À 15:53

22 points entre lui et Zarco

Moins clinquante mais très efficace, sa course a eu le mérite de révéler certaines qualités mentales chez lui : "Nous savions que ça allait être compliqué, a avoué le Français après coup. J'ai fait de mon mieux, mais je savais que se battre pour la victoire allait être difficile. L'objectif était d'abord de finir devant les Ducati et sur le podium et on a réussi. C'est une bonne chose car on se sentait moins bien que lors des courses précédentes. Quand il s'est mis à pleuvoir j'ai pensé au Mans, un bon souvenir (3e également), mais ici, essayer de doubler c'est un cauchemar. Je savais, en voyant Miguel (Oliveira) passer 2e qu'avec Marc (Marquez, vainqueur), ils allaient partir devant. Donc je devais gérer ma course, mes pneus, et j'ai appris pas mal de choses ici pour rester calme".
A raison. Car son nouveau podium lui permet de gonfler une avance précieuse en tête du championnat, surtout que son rival le plus proche, Johann Zarco (Ducati-Pramac), a terminé à une huitième place frustrante. 22 points séparent désormais les deux hommes. "Pour gagner le championnat, il faut des victoires et des podiums, donc je suis content d'être là et d'accroître mon avance, a encore commenté le Niçois. Je regarde vers l'avant avec plusieurs de mes circuits préférés qui arrivent. J'irai à Assen (GP des Pays-Bas, 27 juin) pour la victoire, pas pour regarder où est Zarco. C'est le plus important car on n'est même pas à la moitié de la saison". A croire que sa claque de la saison passée a eu les effets escomptés…
Grand Prix d'Allemagne
Le retour du roi Marquez
20/06/2021 À 12:43
Grand Prix d'Allemagne
Remy Gardner s'impose en Allemagne et accroît son avance en tête du général
20/06/2021 À 11:55