Ils se livrent un sacré duel pour le titre mondial. Depuis le début de la saison 2021 de Moto-GP, Fabio Quartararo et Johann Zarco se tirent chaque week-end vers le haut sur les circuits du monde entier. Et le Grand Prix d'Allemagne ne fait pas exception puisque le second a conquis la pole position ce samedi... devant le premier. De quoi arborer un grand sourire pour Zarco et espérer créer un engouement en France autour de son sport.
"Avoir deux Français en tête, ça peut faire rêver les enfants en France, et c'est très important" pour que la moto y devienne un sport plus populaire, a estimé samedi Johann Zarco, en pole position du Grand Prix d'Allemagne. Dimanche, Zarco devancera cette fois Quartararo au départ de la course, continuant leur quête d'une première couronne mondiale française en catégorie reine.

Johann Zarco pendant le GP d'Allemagne en 2021

Crédit: Getty Images

Grand Prix d'Allemagne
Quartararo, la positive-attitude : "Pour gagner le championnat, il faut des victoires et des podiums
20/06/2021 À 17:39

Gagner avant de créer leur propre académie comme Rossi ?

"Nous devons avoir de bons résultats au-delà de cette année pour préserver ce rêve (pour les enfants) et ensuite, en se servant de ce rêve, créer une sorte d'académie ou en tout cas permettre à plus d'enfants de commencer, leur donner une bonne base pour progresser", a estimé Zarco en conférence de presse. Dans un sport dominé par les Italiens et les Espagnols, avoir deux Français au sommet peut, selon lui, permettre d'améliorer la formation à la française.
Interrogé, tout comme Quartararo, pour savoir s'il voulait créer une académie, à l'instar de celle de la gloire italienne Valentino Rossi, qui a 42 ans continue dans la catégorie reine tout en formant de jeunes talents via la VR46 Academy, Zarco a temporisé : "Nous ne ferons pas une académie tout de suite avec Fabio, car nous sommes un peu occupés en ce moment", a-t-il souri. "Valentino ne l'a pas fait directement, il a attendu un peu, car Valentino avait déjà tout gagné quand il a créé son académie", en 2013, après avoir remporté neuf titres de champion du monde dont sept en catégorie reine, a rappelé Zarco.
"La fédération française veut se servir de nos succès, se servir de ce moment, mais si nous ne sommes performants que cette année, alors l'année prochaine ou les suivantes, on sera déjà oubliés et nous ne pourrons plus surfer sur cette vague. Donc nous devons continuer", a-t-il martelé. Ensuite, "quelque chose sera possible" et "bien sûr nous aimerions la même chose en France, en prenant exemple sur l'Italie et l'Espagne", qui dominent ce sport. Quant à Quartararo, leader avec 14 points d'avance sur son ainé, il ne pense pas à ça pour le moment : "Pour être honnête c'est déjà difficile de me concentrer sur moi-même et ma saison !".
Grand Prix d'Allemagne
Marquez a repris goût à la victoire : "Je ne veux pas en rester là"
20/06/2021 À 15:53
Grand Prix d'Allemagne
Le retour du roi Marquez
20/06/2021 À 12:43