Eurosport

MOTOGP - Victoire de Viñales (Yamaha), Zarco (Tech3) percute Marquez (Honda)

Viñales s'impose au bout du thriller, Zarco s'est fait très peur

Le 28/10/2018 à 06:43Mis à jour Le 28/10/2018 à 07:47

GRAND PRIX D'AUSTRALIE - Au bout d'une course haletante, Maverick Viñales (Yamaha Factory) s'est imposé, ce samedi, à Phillip Island. Johann Zarco (Yamaha Tech3), victime d'une chute à plus de 300km/h après avoir percuté Marc Marquez (Honda HRC) a abandonné en début de course. Andrea Iannone (Suzuki Team) et Andrea Dovizioso (Ducati Team) ont complété le podium.

Maverick Viñales (Yamaha Factory) a joint les paroles aux actes. Offensif face aux médias, où il n'a cessé de réclamer plus d'attention de la part de son équipe, l'Espagnol a survolé le Grand Prix d'Australie, ce dimanche, mettant ainsi fin à une série de 25 courses sans victoire pour Yamaha. Mêlé dans le groupe de tête, Johann Zarco (Yamaha Tech3) a chuté après avoir percuté Marc Marquez (Honda HRC) à plus de 300km/h. Andrea Iannone (Suzuki Team), annoncé favori, et Andrea Dovizioso (Ducati Team), ont complété le podium.

La plupart des pilotes avaient prédit une course en paquet. L'homogénéité du plateau dans le cadre de Phillip Island y était propice. Mais Viñales a tout fait pour éviter cette conjoncture. Complètement débordé au départ, "Mack" a produit son effort après l'effrayant fait de course qui a éliminé deux des favoris : au début du sixième tour, à l'entrée du virage n°1, Marquez a déporté son freinage sur la gauche et Zarco, lancé à plus de 300km/h derrière lui, n'a rien pu faire pour l'éviter.

Vidéo - Zarco percute Marquez à 300km/h : énorme frayeur à Phillip Island

02:30

Sa machine en lambeaux après le choc, le champion du monde a abandonné dans la foulée. Et donné des idées à Viñales. Le retrait de son compatriote a rendu possible une potentielle échappée. "Top Gun", alors revenu au cinquième rang, a aligné quatre tours de qualification pour prendre les commandes de la course, et creuser un écart sur la meute lancée à sa poursuite.

Rossi, Rins et Miller visaient plus haut

Iannone, impressionnant aux essais et au warm-up, s'est mis dans tous les sens pour tenter de réduire la marge. Retardé par quelques dépassements musclés qui l'ont opposé à son ancien coéquipier, Dovizioso, l'Italien a finalement été le meilleur des autres, devant le vice-champion du monde.

Les autres ont dû se contenter des restes qui n'avaient pas les mêmes saveurs pour tous : Alvaro Bautista (Ducati Team), remplaçant d'un jour sur la machine de Jorge Lorenzo, pourra se réjouir de figurer au pied du podium. Alex Rins (Suzuki Team) et Valentino Rossi (Yamaha Factory), espéraient probablement mieux. Et Jack Miller (Ducati Pramac), septième, se voyait certainement à plus belle fête, devant son public.

Vidéo - Rossi chahuté, Iannone musclé, Viñales échappé : le show a tenu ses promesses

02:44
0
0