Motocyclisme
Grand Prix d'Autriche

Lorenzo a pensé à retourner chez Ducati (et s'est ravisé)

Partager avec
Copier
Partager cet article

Jorge Lorenzo (Honda HRC) au Grand Prix d'Italie 2019

Crédit: Getty Images

ParJulien Pereira
11/08/2019 à 10:29 | Mis à jour 11/08/2019 à 10:50
@Jap_Pereira

GRAND PRIX D'AUTRICHE – Blessé et auteur d'une première partie de saison désastreuse avec Honda, Jorge Lorenzo a cherché une porte de sortie. Son retour surprise chez Ducati a été évoqué. Mais l'Espagnol a finalement choisi d'aller au bout de son défi, selon nos confrères de Motorsport. Il en aurait informé ce samedi Alberto Puig, patron de Honda, avec qui il est lié jusqu'à fin 2020.

Jorge Lorenzo (Honda HRC) n'est plus apparu dans le paddock depuis un mois et demi. Mais il a tout de même réussi à le secouer. L'Espagnol se remet encore de fractures aux vertèbres dont il souffre depuis une violente chute subie aux essais libres du Grand Prix des Pays-Bas, fin juin. Il réfléchit, aussi. Beaucoup. Aussi fou que cela puisse paraître, le triple champion du monde a pensé à un retour chez Ducati, au sein de l'équipe satellite Pramac. Il s'est finalement ravisé.

Grand Prix d'Autriche

Derrière le monstre Marquez, Quartararo continue de briller

10/08/2019 À 12:45

Nos confrères de Motorsport.com assurent que le Majorquin a contacté Alberto Puig, patron du Team Honda Repsol, pour lui confirmer qu'il souhaitait honorer le contrat le liant à la firme japonaise jusqu'en 2020, samedi. Le dirigeant attendait une réponse claire pour mettre fin aux rumeurs qui ont agité la conférence de presse du Grand Prix d'Autriche.

Quand Jorge reviendra des Maldives…

Interrogé sur l'information diffusée par Sky Sports Italia, selon laquelle il n'avait pas encore prolongé son contrat avec Ducati car son guidon était menacé par Lorenzo, Jack Miller a d'abord donné de l'épaisseur à la rumeur : "Je pense qu'il doit y avoir un peu de vrai. Il [Lorenzo, NDLR] doit sûrement être en train de chercher quelque chose, parce que pour le moment, il n'arrive pas à piloter cette Honda".

Jack Miller (Ducati Pramac) sur le podium du Grand Prix de République tchèque 2019

Crédit: Getty Images

Souvent piquant, l'Australien ne s'est pas privé pour rappeler qu'il avait cumulé deux podiums depuis le début de saison, comme pour lamenter que de tels résultats ne lui aient pas permis de sécuriser son avenir. "On verra quand Jorge reviendra des Maldives, ou peu importe où il se trouve actuellement, alors on découvrira ce que je vais faire, s'est amusé 'Jackass'. C'est facile de revenir en arrière la queue entre les jambes".

Le temps des regrets

Également consulté sur le sujet, Marc Marquez a mis son coéquipier face à ses responsabilités : "Il dit qu'il est un champion. Il est sur une moto championne du monde. Il faut qu'il montre son potentiel avec Honda. Sinon, ce sera un rêve qu'il n'aura pas réalisé". Valentino Rossi, lui, a rappelé que la fin de la collaboration entre Lorenzo et Ducati avait ressemblé à un énorme gâchis : "Il avait réussi à être très compétitif avec la Desmosedici alors qu'il a beaucoup de mal avec la Honda. Alors pourquoi ne pas penser à retourner chez Ducati ?"

Jorge Lorenzo

Crédit: Getty Images

Lorenzo n'a pas été le seul à y songer. "Pramac veut me garder, la plupart des gens chez Ducati aussi", a aussi souligné Miller, jeudi. "La plupart" ne veut pas dire "tous". Patron de Ducati Corse, Gigi Dall'Igna a toujours jugé prématuré le départ de Lorenzo. Le sorcier à l'origine des avancées technologiques adoptées par la firme de Borgo Panigale devra encore vivre avec des regrets.

Grand Prix d'Espagne

Quartararo met fin à 21 ans de disette !

19/07/2020 À 12:43
Grand Prix de Valence

Quartararo : "Beaucoup disaient que je ne méritais pas ma place en MotoGP"

17/11/2019 À 19:42
Dans le même sujet
MotocyclismeGrand Prix d'AutricheHonda HRCPramac RacingPlus
Partager avec
Copier
Partager cet article