Eurosport

Marquez sur ses terres pour un GP de Catalogne anniversaire

Marquez sur ses terres pour un GP de Catalogne anniversaire
Par AFP

Le 13/06/2019 à 11:14Mis à jour Le 13/06/2019 à 13:40

GRAND PRIX DE CATALOGNE - Leader du championnat des pilotes, Marc Marquez évoluera à domicile ce week-end. Le Catalan cherchera à remporter un GP qui fête ses 70 ans cette année.

Au Mugello, à l'issue d'une course haletante, Danilo Petrucci (Ducati) a remporté devant Marquez sa première victoire dans la catégorie reine de la vitesse moto. Mais la bonne affaire était pour le Catalan, qui a accru son avance au classement des pilotes à 12 points sur Andrea Dovizioso (Ducati), 27 sur Alex Rins (Suzuki) et 33 sur Petrucci. Après six manches sur dix-neuf, chez les constructeurs, Honda totalise 121 points devant Ducati (115), Suzuki et Yamaha (88), KTM (38) et enfin Aprilia (31).

"Il y a toujours un peu plus d'excitation avant un Grand Prix à domicile, admet Marquez, titré cinq fois en MotoGP depuis 2013. Nous arrivons dans une bonne forme après le Mugello. La moto et moi sommes très bien, j'ai pu me reposer un peu entre les courses et je suis de retour à 100%." Depuis ses débuts en Mondial, l'Espagnol n'a manqué qu'à trois reprises le podium en Catalogne (en 2008, 2009 et 2015), mais il n'est monté que deux fois sur la première marche (en 2010 et 2014).

Armada catalane

Il est loin d'être le seul à vouloir se montrer devant son public : ses compatriotes sont légion en MotoGP, et nombre d'entre eux sont également originaires de Catalogne. Citons ainsi Maverick Vinales (Yamaha), le Barcelonais Rins ou encore les frères Pol (KTM) et Aleix Espargaro (Aprilia), nés à Granollers, à quelques encablures du circuit de Barcelone-Catalogne. Cette armada de pilotes locaux devra composer avec la concurrence italienne des Ducati, invaincues sur le tracé depuis deux ans, et de Valentino Rossi (Yamaha).

Si tout va bien, celle aussi de Quartararo, qui a décroché sa première victoire en Championnat du monde en Catalogne l'an dernier, en catégorie Moto2. "Tout a l'air bien jusque-là au niveau de mon bras et je me sens bien, assure le Niçois après plusieurs jours de rééducation. Barcelone est l'un de mes circuits favoris. C'est une piste rapide et longue, ce que j'apprécie. Elle me rappelle aussi des très bons souvenirs." Actuellement meilleur "rookie", Quartararo est 12e au classement des pilotes avec 31 points, devant son compatriote Johann Zarco, 16e avec 10 points, qui peine toujours à adapter son pilotage à sa KTM.

Fabio Quartararo (Yamaha SRT) au Grand Prix de France 2019

Fabio Quartararo (Yamaha SRT) au Grand Prix de France 2019Yamaha Racing Corp.

70e anniversaire

En Moto2, on suivra un autre Marquez. Le petit frère, Alex, vainqueur en Catalogne en 2014 et 2017, reste sur deux succès consécutifs, qui lui ont permis de revenir à deux points du leader du Championnat, l'Italien Lorenzo Baldassarri. Le Suisse Tom Lüthi est troisième à quatre unités. En Moto3, l'Espagnol Aron Canet voudra profiter du soutien de son public pour conserver à distance l'Italien Lorenzo Dalla Porta, qui pointe désormais à trois longueurs au classement des pilotes.

Le Championnat du monde célèbre ce week-end ses 70 ans : sa première course longue de... 425,047 km, le fameux Tourist Trophy de l'île de Man, s'est tenue le 13 juin 1949, remportée par le Britannique Freddie Frith. Six manches, toutes situées en Europe, figuraient alors au calendrier, avec également Berne (Suisse), Assen (Pays-Bas), Spa-Francorchamps (Belgique), Clady (Irlande du Nord) et Monza (Italie).

Le Championnat était divisé en quatre catégories : 500 cm3 (remportée par le Britannique Leslie Graham), 350 cm3 (Freddie Frith), 250 cm3 (Bruno Ruffo/ITA) et 125 cm3 (Nello Pagani/ITA). Aujourd'hui, dix-neuf Grands Prix figurent au calendrier de la discipline, qui visite quinze pays. Dix-neuf nationalités sont représentées à travers les trois catégories.

pel/sg

0
0