Une course folle et un septième vainqueur différent en neuf Grands Prix. Le GP de France n’a pas déçu, dimanche après-midi, au Mans, et vu Danilo Petrucci (Ducati) décrocher la deuxième victoire de sa carrière en catégorie reine, devant le surprenant Alex Marquez (Honda HRC) et Pol Espargaro (Red Bull KTM). Un podium inattendu et sans Fabio Quartararo, donc, qui termine 9e après être parti en pole position, mais qui garde les commandes du championnat du monde. Monté en puissance au fil de la course, l’autre Tricolore Johann Zarco (Ducati Avintia) a arraché une très belle cinquième place.

Grand Prix de France
"J’aurais pu jouer la gagne" : Zarco, petit regret mais grosse satisfaction
11/10/2020 À 14:20

Les faibles températures en piste (14 degrés au départ) étaient annoncées comme LE potentiel élément perturbateur de ce Grand Prix. Mais, coup de théâtre de dernière minute, la pluie s’est invitée au Mans, rarement épargné par la météo, retardant le départ de quelques minutes. Et si les Ducati étaient présentées comme la principale menace pour Quartararo, cela ne pouvait être que plus vrai dans ces conditions. Très bien partis, Petrucci, Dovizioso et Miller ont fait la course en tête durant la majeure partie de ce Grand Prix, sous la pression d’un Alex Rins (Suzuki Ecstar) en feu.

Quartararo limite la casse, Zarco brillant

Mais ce dernier a chuté au 20e tour dans la terrible chicane Dunlop, après avoir pris un temps la P2, alors que Miller, bien parti pour décrocher un podium, venait d’abandonner à cause d’une casse moteur. A l’aise dans ces conditions, Petrucci a résisté à Marquez, qui a terminé fort pour décrocher son premier podium, sur un circuit qui avait vu son frère Marc s’imposer lors des deux dernières éditions. Quartararo, lui, n’était pas dans son élément sur cette piste mouillée.

"El Diablo" a au moins su limiter la casse, en ne concédant que six points à Dovizioso (P4), et en repassant in extremis devant son principal concurrent Joan Mir (Zuzuki Ecstar), qui l’avait dépassé dans le dernier tour. Un Mir (P11) pris dans la chute de Valentino Rossi (Monster Energy Yamaha) dès le troisième virage, tout comme le coéquipier de l’Italien Maverick Vinales (P10). Côté tricolore, la vraie satisfaction de la journée se nomme Zarco, monté en puissance avec ses pneus "médium" pour rentrer dans le Top 5. Avec un meilleur départ, la Marseillaise aurait pu retentir une nouvelle fois sur le podium.

Grand Prix de France
Parti en pole, Quartararo a chuté à la 11e place : Suivez la course EN DIRECT
11/10/2020 À 11:37
Grand Prix de France
Quartararo savoure sa première pole à domicile : "Ça fait du bien"
10/10/2020 À 17:02