Et de cinq. L'Italien Francesco Bagnaia (Ducati), deuxième du championnat, a pris pour la cinquième fois d'affilée la pole position, samedi pour le Grand Prix d'Algarve, alors que le Français Fabio Quartararo (Yamaha), déjà assuré d'être champion du monde MotoGP, ne partira que 7e. L'Australien Jack Miller (Ducati) et l'Espagnol Joan Mir (Suzuki), champion du monde 2020, accompagneront Bagnaia en première ligne du 17e GP sur 18 cette saison, dimanche à 15h30 à Portimao.
En deuxième ligne, on retrouvera deux autres Ducati, celles de l'écurie satellite Pramac avec l'Espagnol Jorge Martin et le Français Johann Zarco, ainsi que la Honda de Pol Espargaro. Assuré d'être champion du monde dès le GP précédent à Misano en Italie, Quartararo suivra à la 7e place, alors qu'il avait dominé les essais libres 1 et 2 et avait fini à un millième seulement de Bagnaia en essais libres 3. En avril dernier, lors de la 3e manche de l'année ici-même en Algarve, le pilote de 22 ans avait réussi la pole position avant de s'offrir la victoire du GP du Portugal et de prendre les commandes du championnat.
Grand Prix de l'Algarve
Quartararo, champion alarmiste : "Je pense qu'on a énormément de points faibles"
07/11/2021 À 18:39

Quartararo en mode domination : les chiffres d'une saison de champion

Il avait ensuite enchaîné une série de cinq pole positions jusqu'au GP de Catalogne en juin. Mais depuis, il n'a plus réussi le meilleur temps des qualifications. Jeudi, en arrivant au Portugal la voix encore cassée par les jours de célébration de son titre, il disait être "plus détendu" et ne plus courir avec la même pression que les courses précédentes. Mais le tout frais champion du monde, compétiteur né, est apparu bien agacé dans son garage au moment de débriefer la séance avec ses ingénieurs.
Je pense qu'il faudra se battre contre Fabio
Pendant ce temps, Bagnaia répondait tout sourire aux questions : "on fait un très bon travail ce week-end, tout est parfait pour le moment. Je pense qu'on a des chances de gagner demain (dimanche), il faudra d'abord choisir le bon pneu", a poursuivi Bagnaia avant de cibler la principale menace dimanche : "ensuite il faudra se battre contre Fabio, je pense, car il a un très bon rythme ce week-end" malgré sa 7e place sur la grille. Si c'est sa sixième pole, Bagnaia n'a converti en victoire que deux Grand Prix. En Italie il y a deux semaines, sa chute dans les derniers tours a offert le titre final à Quartararo. Mais l'Italien n'en reste pas moins l'homme en forme de cette deuxième partie de saison, et un rival sérieux pour Quartararo en 2022.
L'autre potentiel grand adversaire du Français, le sextuple champion du monde MotoGP Marc Marquez (Honda), revenait à son meilleur niveau après une longue blessure en 2020 avec deux victoires consécutives, aux Amériques et en Italie. Mais l'Espagnol a déclaré forfait avant ce week-end par précaution, en raison d'une commotion cérébrale lors d'un entraînement tout-terrain. L'icône Valentino Rossi (Yamaha-SRT), nonuple champion du monde toutes catégories confondues, partira lui à la 16e place pour l'avant-dernier Grand Prix de sa riche carrière. L'Italien fera ses adieux lors du Grand Prix de Valence la semaine prochaine.
Grand Prix de l'Algarve
Quartararo s'est pris les pieds dans le tapis, Bagnaia a fait la loi
07/11/2021 À 13:43
Grand Prix de l'Algarve
Sur les pas de Marquez à 17 ans : Acosta, une nouvelle victoire et (déjà) un premier titre en Moto3
07/11/2021 À 12:39