Franco Morbidelli (EG 0,0 Marc VDS) n'a pas eu à batailler. Thomas Lüthi (CarXpert Interwetten) victime d'une fracture à l'astragale après une lourde chute en qualification et forfait, l'Italien n'avait plus de rival susceptible de lui disputer la couronne, ce dimanche, lors du Grand Prix de Malaisie. Mais pour fêter son titre, le futur pilote MotoGP a tout de même accroché un podium, le onzième cette saison, au bout d'une course dominée par les KTM de Miguel Oliveira et Brad Binder.
La relève est là. Enfin. Après l'hégémonie espagnole et la domination de Johann Zarco, l'Italie a mis un terme à la disette de titre qui durait depuis le dernier sacre de Valentino Rossi en MotoGP, en 2009. Et, signe qui ne trompe pas, c'est l'un de ses poulains, issu de la V46 Academy, l'école de la superstar de Tavullia, qui a réglé l'anomalie, au terme d'une saison qu'il aura marquée de sept succès.
Grand Prix de Malaisie
On refait le Grand Prix : Dovizioso toujours plus fort, Zarco encore plus haut
29/10/2017 À 16:14
Grand Prix de Malaisie
Dovizioso : "Mon retard sur Marquez est très important..."
29/10/2017 À 09:07