La pluie n'a pas changé le résultat habituel. Au contraire. Elle a encore creusé les écarts. Sur une piste gorgée d'eau, et au bout d'une qualification retardée de plus d'une heure par les averses, Marc Marquez (Honda HRC) a corrigé la concurrence pour décrocher la pole position du Grand Prix de Malaisie. La preuve : Johann Zarco (Yamaha Tech3), son plus proche poursuivant, a encaissé plus d'une demi-seconde.
Grand Prix de Malaisie
Alors qu'il attaquait Miller, Zarco a été poussé dehors
03/11/2019 À 10:40
La marge, déjà considérable, ne dit pourtant rien du confort du champion du monde en titre dans de telles conditions. L'Espagnol avait déjà réussi un tour remarquable dès sa deuxième boucle, en 2'13"641, avant de s'offrir un chrono imbattable en 2'12"161 dès le passage suivant. Longtemps installé au deuxième rang, Danilo Petrucci (Ducati Pramac) n'avait pu réduire l'écart sous la seconde.
Il a fallu patienter jusqu'à la fin du deuxième relais pour voir le Français chiper le deuxième rang à Valentino Rossi (Yamaha Factory), relégué à 0"848. L'Italien, repoussé en deuxième ligne depuis deux grands prix, s'en contentera. Son coéquipier Maverick Viñales (Yamaha Factory) toujours mal à l'aise sur l'humide, a été renvoyé au 11e rang, à 2"695 -un gouffre- du meilleur temps. Mais il n'est pas le seul perdant du jour : Andrea Dovizioso (Ducati Team), vainqueur des deux précédentes cuvées et favori à Sepang, a encaissé la seconde, en cinquième position.
Grand Prix de Malaisie
Zarco : "On aimerait bien que la porte Honda puisse s’ouvrir si Lorenzo jette l’éponge"
03/11/2019 À 10:36
Grand Prix de Malaisie
Après Marc, Alex : Marquez champion du monde Moto2
03/11/2019 À 08:31