La régularité récompensée. Sur le podium pour la sixième fois en dix courses, vainqueur dimanche à Brno pour la deuxième fois de la saison, après le Grand Prix d'Italie au Mugello, Miguel Oliveira (KTM Ajo) a aussi pris la tête du championnat du monde.
Dans un final époustouflant, le Portugais, pilote de KTM Tech3 en MotoGP 2019, a eu le dernier mot face à l'Italien Luca Marini (Kalex VR46), parti de la pole position, en se positionnant à l'intérieur du dernier virage, à côté du demi-frère de Valentino Rossi, pour s'assurer une accélération décisive.
Derrière eux, Francesco Bagnaia (Kalex VR46), ex-numéro 1 mondial, avait perdu trop de temps à se débarrasser de Lorenzo Baldassarri (Kalex Pons) pour espérer les coiffer. L'Italien a terminé troisième, à 0"525, ce qui l'a fait rétrogradation derrière Miguel Oliveira pour deux points au championnat du monde de Moto2.
Grand Prix de République tchèque
On refait le Grand Prix : Attaqué dans tous les sens, Dovizioso a tenu le choc !
05/08/2018 À 18:10
Qualifié 14e, Fabio Quartararo (Speed Up) a fini meilleur Français, onzième. Car Jules Danilo (Kalex SAG) a fait une nouvelle course anonyme en terminant 22e.