Getty Images

"Peut-être qu'il a perdu la vue dans son accident" : Rins a attaqué Marquez (avant de s'excuser)

"Peut-être qu'il a perdu la vue dans son accident" : Rins a attaqué Marquez (avant de s'excuser)

Le 04/08/2019 à 12:32Mis à jour Le 04/08/2019 à 21:52

GRAND PRIX DE REPUBLIQUE TCHEQUE - Alex Rins s'en est pris à Marc Marquez (Honda HRC) après la qualification, samedi. Gêné par le champion, le pilote Suzuki a employé des mots durs, avant de s'excuser.

Sur la piste, la nouvelle génération s'attaque à Marc Marquez (Honda HRC). En dehors aussi. Samedi, Alex Rins (Suzuki Team) n'a pas apprécié trouver le quintuple champion du monde sur sa trajectoire, alors qu'il effectuait un tour lancé. Et il l'a fait savoir. "Je pense qu'il n'a pas de respect pour les autres pilotes, a assuré le pilote Suzuki. Il roule tout seul."

"Il a pris un virage un peu large et il a vu que Miller et moi étions derrière lui, a aussi précisé le Catalan. Il nous a vus, Jack l'a passé mais il s'est remis sur la trajectoire et m'a gêné". Le vainqueur du Grand Prix des Amériques ne s'est pas gêné pour le dépasser à l'intérieur, entraînant même un contact entre sa GSX-RR et la Honda qui a failli faire chuter le leader du Mondial. "On s'est touchés, mais je pense qu'il est fautif."

Rins : "Je suis désolé d'avoir fait référence à cet accident"

L'explication s'est poursuivie quelques virages plus loin, lorsque le n°93 a repris sa position avec autorité. Les deux pilotes ont ensuite joué des coudes dans la voie des stands. "Peut-être qu'il a un peu perdu la vue lors de son accident de Moto2, je ne sais pas", s'est aussi emporté Rins, faisant référence au crash subi par le pilote de Cervera lors des essais libres du Grand Prix de Malaisie 2011. Marquez avait été touché à l'œil droit et sa carrière aurait été menacée sans une opération à haut risque effectuée en janvier 2012.

"Je suis désolé d'avoir fait référence à cet accident en essayant d'expliquer ce qui s'est passé lors de la Q2", s'est ensuite ravisé le leader du projet de Suzuki, sur Twitter. Marquez, lui, a vite tourné la page : "Je ne sais pas si c'était volontaire ou pas, mais je visais uniquement la pole. Je ne perds pas de temps avec ça". Au vu du chrono qu'il a établi pour s'offrir une 58e pole en catégorie reine - record égalé - il n'a pas vraiment été perturbé.

Marc Marquez

Marc MarquezGetty Images

0
0