Francesco Bagnaia (Kalex) a remporté avec autorité le Grand Prix de Saint-Marin, dimanche à Misano. Parti de la pole position, l'Italien a triomphé pour la sixième fois de la saison, la troisième fois en menant de bout en bout.
A l'arrivée, le pilote du team VR46 de Valentino Rossi a précédé de 3"108 le Portugais Miguel Oliveira (KTM), vainqueur de deux courses cette saison. Pour autant, Bagnaia que du huit points sur son rival de l'équipe Ajo.
Dominé, le Lusitanien a finalement cédé le minimum, et peut même s'estimer chanceux d'avoir fini car il a failli chuter sur une attaque hardie de l'Allemand Marcel Schrotter (Kalex Dynavolt), grisé à l'idée de tenir son premier podium en 105 dimanches dans la catégorie. Il a bien complété le Top 3, à 4"094. Soit une marge confortable sur Mattia Pasini (Kalex Italtrans), Joan Mir (Kalex VDS) et Lorenzo Baldassarri (Kalex Pons), classés respectivement 4e, 5e et 6e.
Qualifié quatrième, le Français Fabio Quartararo (Speed Up) n'a pas su se défaire d'une usure de pneus accélérée. Il a sauvé la septième place.
Derrière Francesco Bagnaia (214 points) et Miguel Oliveira (206), Brad Binder (KTM Ajo), huitième, est désormais troisième. Mais avec 119 points, le Sud-Africain a une sérieuse concurrence avec Baldassarri (116), Mir (114), Marquez (113) et Schrotter (107).