GP-inside

Mike Di Meglio, pas dans les points mais quelle volonté!

Mike Di Meglio, pas dans les points mais quelle volonté!

Le 08/04/2013 à 15:50Mis à jour Le 08/04/2013 à 16:36

De notre partenaire GP-inside

S’il y a une image que nous voudrions garder du week-end qatari de Mike Di Meglio, c’est celle où le rouleau compresseur français s’est abattu sur  Mattia Pasini.

Après, on pourra discuter de la légalité de ce dépassement mais à lui seul, il a montré toute la détermination et l’ambition du Toulousain.

Tout avait pourtant mal débuté pour le Français puisqu’après un début de week-end où il aura toujours été dans le coup, il calait sur la grille de départ et devait s’élancer des stands.

Parti dernier, le Français remontait jusqu’à la quinzième place et vu l’écart avec le reste du peloton, c’est le meilleur classement auquel il pouvait prétendre.

Malheureusement, en fin de course, Toni Elias est venu le priver de la joie de marquer le point du courage et de la bravoure. Mais ça, ce n’est que pour l’anecdote car parfois, il y a des seizièmes places qui ont le parfum de la victoire.

Difficile ici de ne pas tirer de parallèles avec la situation de Xavier Simeon, son ancien équipier chez Tech3 et lui aussi, auteur d’une course remarquable. Les deux pilotes jouent gros en 2013 et l’un comme l’autre ils ont montré hier qu’ils étaient prêts à défendre bec et ongle leur avenir en Championnat du Monde. 

« Je suis en colère et désolé pour ce qui s'est passé parce que nous pouvions vraiment disputer une bonne course et viser le top dix comme nous nous l’étions fixés après le résultat des qualifications. C’est l’unique constat que je peux faire sur cette course, parce que nous avons été malchanceux, mais c’est inutile d'y penser et nous voulons regarder vers l'avenir. Nous avons fait des progrès constants au cours du week-end et mon rythme de course est bon. Nous allons tenter de continuer sur cette voie et rattraper les points que nous avons manqué ».

0
0