Getty Images

Au bout d'un combat féroce, Dovizioso l'emporte d'un souffle devant Marquez

Au bout d'un combat féroce, Dovizioso l'emporte d'un souffle devant Marquez

Le 10/03/2019 à 18:52Mis à jour Le 10/03/2019 à 19:59

GRAND PRIX DU QATAR - Andrea Dovizioso (Ducati Team) a débuté le Mondial 2019 par une victoire, dimanche à Losail, en résistant à une ultime attaque de Marc Marquez (Honda HRC). Cal Crutchlow (Honda LCR) a complété le podium. Johann Zarco (KTM Factory) a pris le point de la 15e place, devant Fabio Quartararo (Yamaha SRT), parti de la pit lane.

Andrea Dovizioso (Ducati Team) a débuté la nouvelle saison comme il avait entamé la précédente. Par une victoire de prestige, devant celui qui est désormais son meilleur ennemi, Marc Marquez (Honda HRC). Au bout d'une nouvelle lutte à couper le souffle entre les deux hommes, l'Italien a remporté le Grand Prix du Qatar pour 23 petits millièmes, soit quatre de moins qu'en 2018. Derrière ce classique, Cal Crutchlow (Honda LCR) a été le meilleur des autres.

Pour battre le champion du monde, Dovizioso connaît la formule. Encore faut-il pouvoir l'appliquer. L'Italien y est parvenu, non sans mal, puisque la lutte a tardé à devenir un duel. Longtemps, Alex Rins (Suzuki Team) ou Danilo Petrucci (Ducati Team) s'y sont mêlés. Le premier a payé le manque de puissance de sa GSX-RR, notamment dans la longue ligne droite, et le second a été pénalisé par son mauvais choix de pneumatiques.

Ils n'ont surtout pas supporté le jeu de dupes enclenché par Dovizioso. Sachant pertinemment qu'il lui était impossible de s'échapper, le vice-champion du monde a dicté le rythme pour rendre la tâche de son plus sérieux rival beaucoup plus délicate. Marquez a résisté. Mieux, le pilote de Cervera a profité d'un mini écart de son devancier pour s'engouffrer et entamer le dernier tour en tête. Repris au bout de la ligne droite, il a tout tenté, ensuite, pour arracher une première victoire au Qatar depuis sa deuxième saison en catégorie reine, en 2014.

Zarco finalement devant Quartararo, en larmes

Une ultime attaque, au coude à coude, dans le virage n°10 et un dernier travers, dans le dernier secteur, n'ont pas suffi. Crutchlow, arrivé à Losail sans certitude, a été récompensé de sa patience. Valentino Rossi (Yamaha Factory), lui, a encore profité de son expérience. 14eme sur la grille, l'Italien s'est offert son coéquipier Maverick Viñales, auteur d'un nouveau départ manqué, pour accrocher un honorable Top 5.

Après avoir chuté à deux reprises la veille, Johann Zarco (KTM Factory) devra se contenter du point de la 15eme place que Fabio Quartararo (Yamaha SRT) n'a pu lui subtiliser. Épatant depuis le début du week-end et une qualification qu'il avait bouclée avec le cinquième temps, le jeune Niçois a commis sa première erreur en catégorie reine. Le pilote de 19 ans a calé sur la grille et a dû s'élancer depuis les stands. Largement dans le rythme en début de course, "El Diablo" aurait pu espérer beaucoup mieux. C'est probablement la raison pour laquelle il a retrouvé son box en larmes.

0
0