Getty Images

Marquez et Lorenzo, l'inévitable duel pour le titre ?

Marquez et Lorenzo, l'inévitable duel pour le titre ?
Par Eurosport

Le 07/03/2019 à 11:14Mis à jour Le 07/03/2019 à 11:15

GRAND PRIX DU QATAR - Avec Marc Marquez et Jorge Lorenzo au guidon, Honda se présente en grand favori pour la saison de MotoGP 2019 qui débute ce vendredi à Losail. Mais Yamaha et Ducati sont en embuscade pendant que Suzuki pourrait venir jouer les trouble-fêtes.

La Moto GP reprend ses droits ce week-end ! Du Grand Prix du Qatar le 10 mars à celui de Valence (Espagne) le 17 novembre, les 22 pilotes de la grille vont livrer bataille lors de 19 courses sur leurs motos de 1000cc. Deux Français se mêleront à la lutte : Johann Zarco, 28 ans, passé pilote d'usine chez KTM après deux saisons chez Tech3, l'équipe cliente de Yamaha, et le tout jeune Fabio Quartararo, qui, à 19 ans, lui succède pour sa première saison en MotoGP chez celle-ci, désormais appelée Petronas Yamaha SRT depuis que Tech3 est passée chez KTM.

Marquez toujours favori

Auréolé d'un 5e titre l'an dernier et vainqueur des trois derniers championnats, Marquez, 26 ans, part encore favori mais avec deux handicaps. Le premier est son épaule gauche, opérée à l'intersaison et qui pourrait l'empêcher d'être au top dès la première course dimanche au Qatar, et le deuxième son nouvel équipier et compatriote Jorge Lorenzo, 31 ans, arrivé de chez Ducati.

Les deux Espagnols ont remporté huit des dix derniers titres mondiaux dans la catégorie reine : Marquez cinq fois (2013, 2014, 2016, 2017 et 2018) et Lorenzo trois fois (2010, 2012 et 2015). De leurs adversaires encore en selle, seul Valentino Rossi s'immisce parmi eux (2009).

Mais Lorenzo s'est aussi blessé à l'intersaison avec une fracture du poignet gauche qui l'a contraint à rater une partie des essais hivernaux.

Marc Márquez

Marc MárquezGetty Images

Lorenzo : "Je suis prêt"

Ni Marquez, ni Lorenzo ne sont prêts à s'avouer diminués. Lors des derniers essais hivernaux sur le circuit de Losail (Qatar) qui accueillera le premier GP de la saison, le premier a réalisé le 4e temps à seulement 405 millièmes de Maverick Vinales (Yamaha) et le deuxième, le 6e chrono, quelques centièmes seulement derrière.

"Ma condition physique est bonne, je me sens prêt pour démarrer la saison", assure Marquez. "Bien sûr, je ne suis pas tout à fait à 100% mais j'ai de nouveau de bonnes sensations".

"Je suis prêt", a lancé, liminaire, Jorge Lorenzo lundi sur Twitter avec une photo de lui en petit garçon et position de combat.

Yamaha et Ducati à l'affût

Du côté de chez Yamaha, dont le dernier titre remonte à 2015 avec... Lorenzo, un 3e Espagnol, Maverick Vinales, 24 ans, vise beaucoup mieux que sa 4e place de l'an dernier, même si son talon d'Achille pourrait rester un mental réputé fragile.

Son coéquipier, le légendaire Valentino Rossi, est loin d'avoir déjà dit son dernier mot à 40 ans. La dernière victoire du septuple champion du monde en catégorie reine remonte certes à 2017 aux Pays-Bas mais sa 3e place au championnat l'an dernier montre sa résilience.

Valentino Rossi (Yamaha Factory) lors des tests à Sepang le 8 février 2019

Valentino Rossi (Yamaha Factory) lors des tests à Sepang le 8 février 2019Getty Images

Dix ans après son dernier titre, "Vale" garde une énergie de jeune homme et son demi-frère Luca Marini, lui-même pilote en Moto2, affirme même que "Vale doit courir jusqu'à... 46 ans", une allusion à son numéro de course fétiche.

Chez Ducati, le but d'Andrea Dovizioso sera d'enfin monter sur la plus haute marche du podium après avoir terminé 2e l'an dernier et en 2017. L'Italien de 32 ans entame sa septième saison chez Ducati et a désormais pour l'épauler son compatriote Danilo Petrucci, 28 ans, promu du team client Pramac Racing.

Zarco veut terminer dans le Top 10

Parmi les autres équipes d'usine, Suzuki aligne cette année une équipe toute espagnole avec Alex Rins, 23 ans, déjà là l'an dernier, et Joan Mir, 21 ans, tout frais promu du Moto2. L'un et l'autre chercheront à apporter au constructeur japonais sa première victoire depuis 2016. Aprilia a récupéré l'Italien Andrea Iannone qui a quitté Suzuki et fera équipe avec Aleix Espargaro, 29 ans. KTM comptera sur Zarco et Pol Espargaro, 27 ans, frère d'Aleix.

"C'est raisonnable de viser un top 10", tempère toutefois le pilote français, qualifiant les espoirs de titre mondial encore de "rêve".

Quartararo lui peut rêver à au moins un podium après ses excellentes performances aux essais hivernaux de Losail qui l'ont vu mordiller les talons de Maverick Vinales, le plus rapide.

Enfin, la moto électrique va faire son apparition avec des épreuves disputées dans le cadre de cinq des GP européens (Espagne, France, Allemagne, Autriche et Italie) et, parmi les pilotes, une femme, l'Espagnole Maria Herrera, 22 ans, qui a couru plusieurs saisons en Moto3. Seront aussi du plateau, les Français Kenny Foray, Randy de Puniet et Mike de Meglio.

0
0