Un premier acte qui promet pour la suite. Maverick Viñales (Yamaha Factory) a été le plus régulier pour s’imposer ce dimanche sur le Grand Prix du Qatar. Le pilote espagnol s’est offert un second succès sur la manche nocturne de Losail après celui de 2017. 2ème après un emballage final de folie, Johann Zarco (Pramac), premier pilote Ducati, a marqué les esprits devant le poleman Francesco Bagnaia (Ducati). Fabio Quartararo (Yamaha Factory, 2e temps de la qualification) a lui manqué de rythme dans la seconde moitié de course, mais sa cinquième place reste toutefois encourageante.
Et à la fin c’est Yamaha qui gagne… 9e victoire (un record) de la firme japonaise au Qatar. Mais pas grâce à celui que les bookmakers attendaient. Toujours placé mais couvert dans l’ombre de son coéquipier Fabio Quartararo durant tout le week-end, Maverick "Top Gun" Viñales a visé juste dès la première manche de ce championnat MotoGP cuvée 2021. Le Catalan aime cette piste qui pourtant, vue de l’extérieur, sied à merveille aux moteurs surpuissants de la Ducati.
Grand Prix du Qatar
Zarco et sa fusée rouge : "La moto est inarrêtable"
28/03/2021 À 20:59

Départ rêvé pour Ducati… avant de s’essoufler

Il ne fallait pas voir le départ pour se convaincre du contraire. Pas moins de quatre machines de la firme italienne occupaient les premières positions après les premiers tours de roues. Les dés semblaient jetés mais le plateau de cette année s’annonce, à l’instar de l’an passé, une nouvelle fois très homogène (en attendant le retour de Marc Marquez). Les Yamaha se sont mêlées aux débats et les Suzuki ont opéré une remontée spectaculaire. Parti 10e sur la grille, le champion du monde en titre Joan Mir (Suzuki) a rangé un à un tous ses adversaires pour atteindre le podium. Jusqu’au bout, la lutte pour la 2e place derrière l’intouchable Viñales a captivé les projecteurs coruscants de la piste ventée de Losail.

Johann Zarco (Ducati Pramac) - à droite - commence fort la saison 2021

Crédit: Getty Images

Zarco héroïque, Mir rate le gros coup de peu

Joan Mir a cru avoir fait le nécessaire après son dépassement sur Johann Zarco (Pramac). Mais le Cannois a pu compter sur les chevaux de sa monture rutilante pour coiffer sur la ligne le Majorquin, passé de la 2e à la 4e place sur le gong. Parti en pole mais lâché par son train de pneus "soft", Francesco Bagnaia a obtenu une bien heureuse 3e place. Irrégulier et battu par son coéquipier, Fabio Quartararo (5e) limite donc la casse. La saison est encore longue mais la guerre des constructeurs s’annonce d'ores et déjà très disputée.
Grand Prix du Qatar
Battu par l'Alien Bagnaia, Quartararo positive : "On peut faire une belle course"
27/03/2021 À 19:23
Grand Prix du Qatar
Bagnaia souffle la pole à Quartararo après une séance folle
27/03/2021 À 17:51