Carmelo Ezpeleta travaille d'arrache-pied. Face au casse-tête des reports ou annulations de la moitié des courses prévues cette saison en raison de la pandémie du Covid-19, le patron de Dorna Sports tente de trouver des solutions pour que le championnat du monde puisse quand même avoir lieu en 2020. S'il est conscient de rester dépendant de l'évolution de la crise sanitaire dans chaque pays, l'Espagnol a dégagé trois scénarios dans les colonnes de L'Equipe ce dimanche.

1. Commencer le championnat en août

Saison 2020
Retraite de Rossi, contrat en or de Marquez : l'avenir du MotoGP en cinq questions
24/04/2020 À 21:55

C'est l'hypothèse qui permet de reprendre la saison le plus tôt, avec des épreuves en République tchèque et en Autriche. Ezpeleta précise que les courses auraient alors lieu à huis-clos et que les équipes seraient réduites. "Tout dépendra des conditions qui seront imposées aux organisateurs par les autorités, explique-t-il. Quoi qu'il en soit, ce serait le scénario le plus optimiste." Le timing est cependant très serré pour une éventuelle reprise en août et laisse place à des incertitudes. "Nous devons attendre que le promoteur nous informe de sa situation", rappelle ainsi l'Espagnol.

Carmelo Ezpeleta, PDG de Dorna Sports, le promoteur du championnat du monde de MotoGP

Crédit: Getty Images

2. Commencer le championnat en septembre

L'idée serait alors d'avoir "cinq Grands Prix en Europe entre septembre et octobre sur des circuits pouvant bénéficier d'une météo clémente à cette époque, puis quelques courses outre-mer entre novembre et mi-décembre dans des pays où nous pourrions retrouver de bonnes conditions", détaille Ezpeleta.

La mise en place de ce scénario pose notamment la question de la logistique avec les déplacements et l'hébergement des équipes et des commissaires. La Dorna envisage la mise en place de charters pour déplacer le paddock d'un circuit à l'autre, un projet également étudié en Formule 1.

3. Commencer le championnat en novembre

Cela réduirait la saison à sa plus simple expression, mais Ezpeleta a son plan en tête. "Il faudra essayer de faire quelques courses entre novembre et mi-décembre sur deux ou trois circuits, avance-t-il. On pourrait s'installer quelque part durant deux semaines et faire deux ou trois courses."

Désigner un champion du monde avec aussi peu d'épreuves peut sembler dérisoire. Mais pas dans l'esprit de l'Espagnol, qui souligne que le premier championnat comptait six dates à son agenda. "Quoi qu'il en soit, le titre de 2020 aura une valeur exceptionnelle car, depuis la création des championnats du monde en 1949, jamais personne n'a eu à affronter une telle situation", estime-t-il.

Valentino Rossi - Test Sepang 2020 - MotoGP

Crédit: Getty Images

Saison 2020
La poisse continue : troisième opération pour Marquez et une possible absence longue durée
HIER À 22:44
Saison 2020
Stoner : "En disputant la moitié du Mondial, Marquez aurait été champion"
24/11/2020 À 12:01