L'effet Jorge Lorenzo a fait pschitt. Un peu attendu comme le messie chez Yamaha, où son expérience et ses connaissances de la M1 devaient permettre à la firme japonaise de retrouver sa compétitivité d'antan, l'Espagnol n'a finalement rien apporté. La crise du Covid-19, qui a conduit à l'annulation de nombreux tests, a largement affecté les plans du constructeur mais d'autres incertitudes, liées notamment aux désirs du triple champion du monde, ont poussé Yamaha à l'éloigner de son projet.

Proche de Lorenzo sur la piste comme en dehors, Fabio Quartararo (Yamaha Petronas SRT) s'était étonné de l'inefficacité de la collaboration. "Ce serait fantastique d’avoir un pilote qui veut vraiment rouler", avait lâché le pilote français, qui n'a cessé de souligner les problèmes rencontrés sur la Yamaha ces dernières semaines.

Grand Prix de Valence
Morbidelli prend la main, Quartararo en Q1 !
14/11/2020 À 11:15

"Si Fabio avait dit 'ce serait formidable d’avoir un pilote d’essai qui soit vraiment autorisé à rouler', cela aurait mieux correspondu à la réalité", lui avait répondu le Majorquin sur Twitter. Preuve que tout n'était pas très clair entre les deux camps. C'est probablement la raison pour laquelle Yamaha n'a pas reconduit le contrat de l'Espagnol, préférant nouer l'arrivée de Cal Crutchlow en vue de la saison prochaine.

Crutchlow connait Yamaha

L'actuel pilote Honda LCR, privé de guidon au sein d'une structure qui alignera Alex Marquez et Takaaki Nakagami en 2021, conduira donc la test du constructeur rival dans quelques semaines. Partagé entre sa volonté de se recentrer sur sa vie privée et son amour de la compétition, l'Anglais a donc choisi de s'offrir un peu de répit à 35 ans et après avoir décroché trois victoires en catégorie reine.

Pilote de l'équipe Tech3 entre 2011 et 2013, le natif de Coventry aura la charge de développer une machine qui ne lui est pas totalement inconnue. Cette annonce a déjà été accueillie avec beaucoup d'enthousiasme par les pilotes Yamaha, Maverick Viñales, Fabio Quartararo ou encore Valentino Rossi. L'emballement durera-t-il, cette fois ?

Cal Crutchlow (Honda LCR) lors des essais du Grand Prix d'Autriche, le 14 août 2020

Crédit: Getty Images

Grand Prix de Valence
Pour Quartararo, horizon obscurci… et pas d'éclaircie ?
13/11/2020 À 13:27
Grand Prix d'Europe
Quartararo : "J'ai perdu le championnat, je suis triste"
08/11/2020 À 19:48